Kev Adams, victime de moqueries pendant son adolescence

Kev Adams, victime de moqueries pendant son adolescence

Kev Adams

A lire aussi

Fabien Gallet

Kev Adams enchaîne actuellement tous les plateaux télévisés. Après Touche pas à mon poste (D8) la semaine dernière, puis les Enfants de la télé (TF1) samedi soir, le jeune acteur récemment vu dans Les Profs 2 s'est arrêté ce dimanche 11 octobre sur le plateau du JT de Laurent Delahousse, sur France 2. L'occasion pour lui de parler du film Les Nouvelles Aventures d'Aladin, dont la sortie est prévue le 14 octobre prochain et dans lequel il incarne le héros, mais aussi de revenir sur une période pas si lointaine : son adolescence.

Car Kev Adams n'a pas toujours eu le succès qu'on lui connaît. S'il fait aujourd'hui l'unanimité auprès de nombreux jeunes, et moins jeunes, il a expliqué avoir connu des moments difficiles. Ado, il était souvent visé par des moqueries. "Le pouvoir de faire rire est né un peu à mon insu. Quand j'étais jeune, j'avais beaucoup de boutons sur le visage, tellement qu'on ne voyait plus ma peau", se souvient l'acteur. C'était assez difficile. J'avais aussi un appareil dentaire avec seulement trois bagues ... Les gens m'appelaient 'Trident' à l'école. Forcément, tout ça a fait que je ne pouvais pas trop compter sur mon physique, du coup je me suis un peu réfugié dans l'humour", explique l'interprète d'Aladin. "Si seulement tous les conflits de cette planète pouvaient se régler par l'humour, ça serait formidable", ajoute-t-il.

L'acteur de 24 ans tient donc à faire passer un message aux jeunes générations : se battre pour réaliser ses rêves. Un crédo que le jeune homme applique lui-même pour ses "nouveaux défis" : "Aujourd'hui, j'ai envie de me servir de ma notoriété pour défendre des causes qui me tiennent à coeur. Le prochain film traite d'un sujet qui est lourd : le cancer chez les enfants", confie l'humoriste. J'ai eu envie de traiter ce sujet parce que j'ai été rendre visite à des enfants dans les hôpitaux de France au fil des tournées. Et j'avais envie de mettre en lumière ces enfants qui sont, pour moi, de véritables héros", conclut-il avec maturité.

 
2 commentaires - Kev Adams, victime de moqueries pendant son adolescence
  • avatar
    Bully1 -

    tu m étonnes . Quand on voit sa tête !

  • avatar
    helparo -

    Ça c'est de l'info !
    J'ai travaillé longtemps dans le milieu scolaire, principalement
    de collège, donc des élèves à l'âge "ingrat", bon nombre d'entre eux
    subissent des moqueries de toutes sortes. Ce n'est pas nouveau.
    Cela a toujours existé.
    Aux responsables, enseignants, surveillants, d'expliquer aux auteurs
    les conséquences négatives que peuvent avoir certaines moqueries.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]