L'ex-garde du corps du Président aurait aimé être adopté par le couple Macron

L'ex-garde du corps du Président aurait aimé être adopté par le couple Macron

Emmanuel et Brigitte Macron lors du G7, à Taormina, le 26 mai 2017.

A lire aussi

Fabien Gallet

Derrière ses 2,13 m, ses 140 kg et sa pointure qui avoisine les 54, Makao cache un coeur tendre. La preuve, l'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron n'a pas caché la tendresse qu'il éprouve pour le couple présidentiel.

Au cours des neuf mois qu'aura duré la campagne présidentielle, Makao aura mené sa tâche à bien pour assurer la protection d'Emmanuel Macron. Un ex-employeur que cet ancien rugbyman surnomme encore aujourd'hui "LE chef", même s'il n'est plus à son service. "Il n'y a jamais eu de débordements, ni avec la presse ni avec le public", confie fièrement l'ancien bodyguard dans les pages du JDD paru le 25 juin 2017, lui qui a passé le relais au Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) le 7 mai dernier.

"Ma vie a basculé au côté d'Emmanuel Macron"

Natif de la Répu­blique Démo­cra­tique du Congo, ce colosse de 26 ans qui a perdu sa mère il y a trois ans, ne tarit pas d'éloges à propos de l'actuel chef de l'État. Il faut dire que Makao a tissé des liens forts avec le candidat d'En Marche et sa femme. "Le chef et Brigitte, c'est une famille", assure-t-il avant de révéler : "Si j'avais été plus jeune, je crois que j'aurais voulu me faire adopter par eux."

Depuis la victoire d'Emmanuel Macron, Makao n'a pas eu le temps de renouer avec son ancien employeur. "Le chef a été happé par sa fonction, je n'ai pas encore eu l'occasion de lui parler", conclut celui qui pense d'ores et déjà à écrire ses "mémoires de campagne". Un livre de souvenirs dont il a déjà le titre : De zéro à héros.

 
3 commentaires - L'ex-garde du corps du Président aurait aimé être adopté par le couple Macron
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]