La femme d'Alain Juppé se confie pour la première fois

Chargement en cours
 Alain Juppé lors d\

Alain Juppé lors d'un metting à Malakoff, le 8 octobre 2016.

1/2
© Abaca, Henri Szwarc
A lire aussi

Hélène Demarly

Habituée à rester dans l'ombre, la femme d'Alain Juppé se livre pour la première fois aux confidences dans Vanity Fair, en parlant du rôle qu'elle compte jouer dans la campagne de la primaire de la droite.

Elle partage la vie du candidat aux primaires républicaines depuis 1993, mais très peu présente dans les médias, personne ne sait vraiment qui elle est. À la différence de Carla Bruni, Julie Gayet ou Brigitte Macron, Isabelle Jupé se fait discrète. Mais au vu des derniers sondages, qui ne cessent de placer le maire de Bordeaux grand favori, pas sûr qu'elle puisse rester dans l'ombre encore longtemps.

Leur histoire d'amour commence en 1988, lors d'un meeting de Jacques Chirac. De quinze ans sa cadette, elle est à cette époque journaliste pour La Croix et couvre l'événement. Elle est aussi mariée à un autre homme et enceinte. Leur premier rapprochement aura lieu peu de temps après ce meeting : "Je voulais lui faire découvrir les plages landaises et il y a eu ce premier baiser léger comme une plume", avait confié Alain Juppé dans son livre "Je ne mangerai plus de cerises en hiver", sorti en 2008, et qui relatait cette histoire d'amour passionnelle. Puis Isabelle divorce de l'avocat avec qui elle vivait depuis vingt ans, se marie avec Alain en 1993 et renonce à son métier de journaliste.

"Chacun a droit à son jardin secret"

Dans le Vanity Fair de novembre, celle qui est l'épouse de l'ancien ministre des Affaires étrangères se confie donc pour la première fois. Elle dit "ne pas arriver à prendre de décisions". Mais quand son mari lui a demandé, en août 2014, si elle souhaitait le suivre dans la bataille des primaires, elle n'hésite pas : "Je lui ai répondu : 'si c'est ton bonheur, je te soutiendrai'." Elle explique qu'elle a "envie qu'il gagne", car c'est "le meilleur candidat pour la France". Et son rival direct Nicolas Sarkozy ? "Vous ne me ferez pas dire un mot sur lui !", s'exclame-t-elle.

Elle a été de tous les meetings, de toutes les inaugurations, mais tout s'est arrêté lors de la peine d'un an d'inéligibilité d'Alain Juppé pour "prise illégale d'intérêts". Ils partent alors s'exiler au Canada : "J'avais envie de mettre un océan entre nous et la France. De retrouver un peu de bienveillance", explique-t-elle. À leur retour dans l'Hexagone, Isabelle se fait discrète. "Je me suis mise en retrait (...) chacun à droit à son jardin secret", dit-elle. Peu probable donc qu'elle apparaisse aux côtés de son conjoint dans la course à la présidentielle.

Interviewé lui aussi par Vanity Fair, le maire de Bordeaux a bien conscience qu'être marié à un homme politique "implique des sacrifices". Allant jusqu'à confier : "Si Isabelle ne m'avait pas suivi, je crois que j'aurais renoncé. C'est elle mon bonheur, celle qui m'apaise et me donne de l'équilibre."

 
10 commentaires - La femme d'Alain Juppé se confie pour la première fois
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]