La malédiction est levée pour deux monstres du cinéma !

Chargement en cours
 Leonardo DiCaprio enfin récompensé d\

Leonardo DiCaprio enfin récompensé d'un Oscar, pour sa prestation dans The Revenant.

1/2
© Abaca, Hahn Lionel
A lire aussi

Roxane Centola

Si Vincent Lindon et Leonardo DiCaprio étaient un jour amenés à se croiser, les deux acteurs auraient sans doute beaucoup à se dire. Et pour cause : en plus de partager une passion commune pour la comédie, tous les deux ont été victimes d'une étrange malédiction. Celle-ci s'est pour chacun levée ce week-end, à l'occasion de deux grands rendez-vous du cinéma : les Oscars et les César.

L'un est une icône du cinéma français, l'autre du cinéma international. Acteurs de renom, ils ont brillé dans des rôles aussi différents que poignants, d'une justesse souvent inégalée. Pourtant, à l'heure des grandes cérémonies du cinéma, leurs talents étaient régulièrement éclipsés par d'autres prestations, plus ou moins mémorables.

Nommé pas moins de cinq fois aux Oscars (sa première nomination remonte à 1994, pour Gilbert Grape), il aura fallu plus 20 ans à Leonardo DiCaprio pour recevoir enfin le célèbre trophée, qui lui était également passé sous le nez en 2005, 2007 et 2014. Si l'acteur a toujours refusé à se plier au bon vouloir de l'Académie et au jeu de la promotion intensive pour gagner l'Oscar, serait-ce finalement Internet qui aurait imposé l'acteur ? De plus en plus outrés de voir qu'au fil des ans, Léo restait encore et toujours sur le carreau, les internautes n'ont pas hésité à faire campagne à sa place, notamment sur les réseaux sociaux à grands coups de mèmes et de vidéos humoristiques... C'est finalement avec son rôle dans The Revenant, de Alejandro González Iñárritu, que le beau gosse blond rompt la malédiction.

De l'autre côté de l'Atlantique, de par chez nous, c'est Vincent Lindon qui est depuis longtemps le grand malheureux des César. Nommé à six reprises dans la catégorie Meilleur acteur, sa première nomination remonte à 1993 pour le film La Crise. Nommé de nouveau en 2000, 2008, 2010 et 2013, c'est finalement en 2016 pour La Loi du marché, que la malédiction prend fin pour le comédien. Un parcours insolite qui a été évoqué en début de cérémonie par Florence Foresti, qui n'a pas hésité à faire un peu d'humour sur le sujet en lui disant "Allez Vincent, cette année on y croit." Et justement, elle avait bien raison d'y croire !

 
0 commentaire - La malédiction est levée pour deux monstres du cinéma !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]