Lady Di : un sextoy pour porte-bonheur !

Chargement en cours
 Portrait de la Princesse Diana Lady Di réalisé à Paris, en 1994.

Portrait de la Princesse Diana Lady Di réalisé à Paris, en 1994.

1/2
© BestImage, JLPPA
A lire aussi

Fabien Gallet

Ce n'est pas un sac ou un vêtement que Lady Di gardait près d'elle lors de ses déplacements. Non, le porte-bonheur de la défunte mère des princes William et Harry avait un porte-bonheur bien plus surprenant : un sextoy baptisé "Le Gadget".

Jeudi 18 août 2016 sortira dans les librairies britanniques un livre qui risque bien de faire grand bruit outre-Manche. En effet, Ken Wharfe, l'ancien garde du corps de Lady Diana, partage ses mémoires dans un livre intitulé "Diana : un secret bien gardé". Parmi les anecdotes croustillantes qu'il relate, l'auteur revient sur l'un des objets préférés de la princesse tragiquement disparue en 1997, comme le rapporte le Daily Mail. "Diana aimait les farces et les plaisanteries, et l'une des plus drôles concernait un objet acheté sur un coup de tête lors d'une folle nuit à Paris, en marge d'une visite officielle en France en novembre 1992." L'objet en question n'était autre qu'un sextoy... baptisé "Le Gadget".

Oh my God !

Le lende­main de l'achat, Ken Wharfe a eu une idée fabuleuse pour distraire la princesse : "J'ai persuadé Lady Sarah McCorquodale (la soeur de Lady Di) de le glisser secrètement dans son sac", explique l'ancien garde du corps dans son livre.

Qu'elle n'a pas été la surprise quand la principale intéressée a découvert l'objet en question dans son sac, juste avant "une rencontre avec Jacques Chirac et Paul McCart­ney". "Loin d'être offensée, elle a trouvé cela très drôle, et, à partir de ce moment-là, Le Gagdet est devenu son objet fétiche sur toutes les visites royales à l'étranger", poursuit-il.

Un véritable porte-bonheur

Effectivement, Lady Diana s'est très vite attachée à cet objet farfelu, l'emmenant partout avec elle. D'après Ken Wharfe, la mère des prince William et Harry avait même "accordé une importance presque superstitieuse" à ce fameux "Gadget".

La preuve, lors d'un voyage au Népal, courant 1993, cette dernière s'était tout bonnement fait envoyer le sextoy "laissé dans un tiroir au palais de Kensington", par valise diplomatique, jusqu'à la résidence de l'ambassadeur britannique. "Il est arrivé dans un paquet scellé, livré sur un plateau d'argent par un gurkha, l'un des soldats du Roi du Népal, lors d'une conférence de presse", se remémore le garde du corps avant d'expliquer que la valise avait été remise au capitaine Ed Musto des Royal Marines, et que ce dernier avait entrepris de l'ouvrir devant les invités. "Il y a eu un silence stupéfait. Puis la princesse a dit : 'Oh, ça doit être pour moi', et s'est mise à rire", raconte Ken Wharfe. Une situation comique qui a heureusement échappé aux objectifs de la presse !

 
158 commentaires - Lady Di : un sextoy pour porte-bonheur !
  • rose79 -

    Article daté du mois d'aOUT 96, minable .
    Si j'étais plus jeune , je me mettrais journalistes et ccol cool.
    Non, en fait, je n'aurais pas pu,
    Hou la, la, j'attends des répliques , a bientôt

  • Craon -

    les Français on bien une burne comme président à chacun ses jouets

  • lutherine -

    Sacré info ! didactique, hautement culturelle ?
    Pourquoi écrire sur des choses aussi banales ? Il semble que la personne qui s'est chargée d'écrire ce torchon, ignorait l'existence de ce genre d'objet, et la découverte de ce sex toy, apparaît être une "1ère" pour le simplet qui a pris le temps de ce pencher sur le sujet. Un grand bravo pour la qualité des sujets qu'il ou elle choisit, car faire plus médiocre : C'EST IMPOSSIBLE !
    Vous avez gagné le prix du rédacteur le plus benêt de la planète.

  • Avosouhaits -

    Aucun intérêt.

  • bandit67 -

    punaise, laissez la reposer en paix........................

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]