Lambert Wilson avoue avoir pensé au suicide

Lambert Wilson avoue avoir pensé au suicide

Lambert Wilson à la Première de "La La Land" à Paris, le 10 janvier 2017.

A lire aussi

Hélène Demarly

Sur le plateau de Thé ou Café, samedi 15 avril 2017, l'acteur de 58 ans s'est confié sur la période la plus sombre de sa vie, pendant laquelle il a pensé au suicide.

"Avez-vous déjà pensé au suicide ?", a demandé Catherine Ceylac à Lambert Wilson lors de la fameuse interview dos à dos de Thé ou Café. "Ah ben oui, forcément", a-t-il répondu avec franchise avant de détailler un peu : "J'ai eu une phase très très sombre dans ma vie qui est heureusement très révolue. Mais oui j'y pensais toute la journée, oui bien sûr." Pas plus d'explications mais déjà à Pèlerin Magazine en 2015, le comédien avait abordé cette période difficile. Il se souvenait notamment de l'année 2010, pendant laquelle il s'était "passé plein d'événements dans (sa) vie, à commencer par le décès de (son) père Georges", évoquant "une cassure", qui, bien qu'elle ait été "très dure à vivre", lui avait été "importante et bénéfique".

Il aimerait se balader nu à l'Elysée

Autre question posée par la journaliste de France 2 : que ferait-il s'il avait "les clés de l'Élysée le temps d'une journée ?" Eh bien Lambert Wilson aimerait s'y "balader tout nu (...) dans les jardins"! Mais attention, il "virerait tout le monde."

L'artiste semble décidément ne pas avoir de problème avec la nudité. Actuellement au cinéma dans "Telle mère, telle fille", il a notamment tourné une scène où il apparaît entièrement nu. "Il a joué le truc à fond et après il se baladait sur le plateau", avait raconté Juliette Binoche, sa partenaire à l'écran, dans l'émission Quotidien, le 22 mars dernier.

 
96 commentaires - Lambert Wilson avoue avoir pensé au suicide
  • avatar
    JLDMD -

    Quand on veut vraiment se suicider on ne loupe pas.

  • avatar
    marwinabdenourkamoun -

    n'importe quoi - il manque de pub - il ne sait pas quoi inventer de spectaculaire - tant qu'il ne parle pas de sodomie mentale cela va - ce monde la veut tjrs exister pour vivre genereusement - enfin qu'il dise où il desire reposer au cas où tout de meme - ceux qui se suicident ne le disent pas et ce sont les vivants qui s'en rendent compte et qui regrette - toi tu ne seras pas regretté pour dire des betises enormes comme celle la -

  • avatar
    mamilou7 -

    La différence entre ceux qui le font et les autres, quelques petites secondes, c'est ce qu'a dit un de nos braves docteurs de la campagne. Il suffirait parfois de quelques secondes de plus et la personne ne passerait pas à l'acte. Les proches se sentent coupables, mais nous sommes humains, pas surhumains. On ne peut pas toujours empêcher ça !

  • avatar
    OHOHA -

    Quels échanges intélligents ces commentaires j'en reste pantoise.Je ne trouve même pas de mots appropriés : débilités, imbécilités, malades mentaux, crétinisme , etc. ?????

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]