Lara Fabian : ses terribles confidences sur la maladie de sa maman

Chargement en cours
 Lara Fabian assiste à l\

Lara Fabian assiste à l'exposition Frimousses de Créateurs 2013 à Paris.

1/2
© Abaca, Nicolas Briquet
A lire aussi

Fabien Gallet

Il y a quelques mois, c'est en chanson que Lara Fabian abordait les souffrances de sa mère, atteinte de DCL, (démence à corps de Lewy), maladie dégénérative assimilable à Alzheimer. Avec le titre L'oubli, issu de son dernier album Ma vie dans la tienne, la chanteuse de 46 ans s'est emparée du sujet avec émotion et propose aujourd'hui de découvrir sur le site du journal Le Parisien son nouveau clip, "un témoignage visuel" auquel ont participé plusieurs membres de sa famille. À cette occasion, elle a accepté d'en dire plus sur les symptômes de sa maman, dans une interview parue samedi 5 mars dernier.

C'est sans tabou que Lara Fabian évoque aujourd'hui le mal dont souffre sa mère, tout comme "plus de 46 millions de personnes sur la planète". "Jusque-là, je voulais rester silencieuse. (...) Je me suis rendu compte que la stigmatisation de cette maladie est terrible, que le silence dans lequel s'enferment certains patients et leur famille est une réelle souffrance". Et pour cause, selon elle, "beaucoup de gens atteints de démence se cachent au départ. Parce que dans la démence il y a la notion caricaturale de 'folie', c'est effrayant de parler de ça".

Ces symptômes, l'interprète de Je t'aime, les voit évoluer au quotidien depuis plusieurs années. "Ma maman a fait des études de lettres. C'est quelqu'un de très vif, éveillé, intelligent. Et soudain ce n'est plus la même personne que vous avez en face de vous", explique-t-elle avant de poursuivre : "D'abord, je n'ai pas compris. Ensuite, j'ai essayé d'être présente, de faire établir un vrai diagnostic médical, puis de soutenir ma famille. Et puis il a fallu que j'encaisse, moi qui suis hyper liée à ma mère, sicilienne. (...) Parfois, il y a des transferts d'identité, mais pas avec moi. Je reste un vrai phare pour elle", confie-t-elle.

Malgré ce travail de longue haleine, Lara Fabian continue de se battre. Décidée à parler pour ceux qui peinent à se faire entendre, elle a pris les devants. "En tant que personnalité publique, je peux faire bouger les consciences, les choses", dit-elle avant de conclure : "Prendre la parole, c'est voir comment on peut aider les familles et motiver la recherche".

 
3 commentaires - Lara Fabian : ses terribles confidences sur la maladie de sa maman
  • poupon -

    que tous ses commentaires sont petits petits, courage madame FABIAN , malheureusement nous
    y passons tous, riches, pauvres ect...

  • Bully1 -

    La mère de Jocelyne , ma femme , fait des rhinites chroniques également . Courage Lara .

    Bleue -

    La rhinite ou une maladie dégénérative, telle Alzheimer ou autre, ce n'est pas exactement la même. Si un jour, votre maman, votre femme par ex souffre d'une de ces maladies, vous comprendrez la différence.

    arletty -

    Je réponds à Bully1 = quel humour ... un humour noir qui ne mérite vraiment pas de paraître en commentaire. Vous vous moquez d'une façon exagérée et c'est très irritant. Cette maladie qui fait tant de ravage ; vraiment vous êtes déroutant(e)

  • CALLY -

    Moi aussi j'ai eu à souffrir d'une fin de vie déséquilibrée de ma pauvre petite Maman chérie (elle aurait 116 ans le 30 Mars); mais on ne s'est pas penché dans le journal local sur notre sort !!
    Qu'elle chante, mais qu'elle ne nous chagrine pas avec ses soucis familiaux !!!

    Seule sa voix nous intérese ! SIC !

    lyzette328 -

    Personne n'est épargné par la maladie et le destin, Lara j'adore votre talent et je comprends vos souffrances,humaines avant tout...peu importe ceux qui ne comprennent pas....ils comprendront un jour....

    arletty -

    Rien ne vous empêche de parler ; demander de l'aide ... alors que vous avez un avis agressif ... Je peux vous comprendre, mais que vous ayez un avis autant déterminé ne change en rien à ce que vous avez vécu et ceux et celles qui vivent le problème. Un peu de compréhension et surtout RELATIVISEZ ; le mal ... la maladie ne doivent pas être un obstacle envers ceux et celles qui parlent

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]