Laurent Baffie, président pour doper la France ?

Chargement en cours
 Laurent Baffie participe à la 11e édition du "BGC Charity Day", à Paris le 11 septembre 2015.

Laurent Baffie participe à la 11e édition du "BGC Charity Day", à Paris le 11 septembre 2015.

1/2
© BestImage, Agence BestImage
A lire aussi

Fabien Gallet

Laurent Baffie, président ? Sérieux ou non, c'est tout du moins ce qu'a écrit l'humoriste sur des tracts distribués aux passants dans les rues d'Angers, lundi 4 juillet 2016. Mieux, sur Twitter, ce dernier a expliqué vouloir prendre la relève de Nicolas Hulot dans la course aux élections présidentielles de 2017, le candidat écologiste ne se présentant finalement pas.

Laurent Baffie est connu pour son humour décapant et pour ne jamais prendre de pincettes. En témoignent ses années passées sur les plateaux de Nulle Part Ailleurs et Tout le monde en parle ou à la radio, sur RTL, avec les Grosses Têtes. Il y a quelques jours, l'animateur de 58 ans a une nouvelle fois fait des siennes, en annonçant sa candidature aux élections présidentielles. En effet, en marge du passage des coureurs du Tour de France à Angers, ce dernier, casquette sur la tête, s'est mêlé à la foule pour distribuer des tracts sur lequel on pouvait lire : "2017, Laurent Baffie président pour doper la France". En guise d'illustration, un petit montage de lui-même sur un vélo, un maillot jaune affublé des lettres 'EPO', sur les épaules.

Avec ce slogan, Laurent Baffie livre certes un judicieux jeu de mots venant pointer du doigt le dopage, problème récurrent dans le monde du cyclisme de haut niveau, mais annonce également sa candidature au poste de président de la République. Sur Twitter, ce dernier a confirmé : "Et voilà, Nicolas Hulot ne se présente pas. Dans le doute j'ai préparé mes 500 signatures, j'espère à présent être le plus écolo des candidats", a écrit l'humoriste mercredi 6 juillet 2016, avant de lancer le hashtag "#laurentbaffiepresident".

Il a ensuite proposé quelques grandes lignes de son futur programme. "1ère mesure (il y en a 100) je supprime le diesel", a commencé le réalisateur du film Les Clefs de bagnole, avant d'ajouter : "En 2 je dépénalise le cannabis !". Ses autres propositions ne sont pas moins percutantes, entre la "fermeture progressive des centrales nucléaires en 20 ans", "l'obligation pour les éleveurs de bétail et autres de respecter une charte d'élevage, de transport et d'abattage digne pour tous les animaux", la création d'"emplois de dépollution terre mer en surtaxant les industries les plus polluantes", ou encore l'interdiction des "produits néfastes pour l'environnement, round up, monsento, eau de javel, etc".

En guise de conclusion Laurent Baffie a ajouté : "Je ne vais pas vous faire les 100 mais je retweet toutes les bonnes idées pour sortir la France de la merde". Cette candidature, à n'en pas douter humoristique, devrait en tout cas faire rêver certains électeurs !

 
2 commentaires - Laurent Baffie, président pour doper la France ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]