Le prince Harry se confie sur le décès de sa mère

Chargement en cours
 Le prince Harry rencontre les bénéficiaires du Blair Project au circuit Three sisters à Wigan, le 5 juillet 2016.

Le prince Harry rencontre les bénéficiaires du Blair Project au circuit Three sisters à Wigan, le 5 juillet 2016.

1/2
© BestImage, Agence BestImage
A lire aussi

Fabien Gallet

Il n'a que 12 ans lorsque sa mère, Diana Spencer, perd la vie sous le pont de l'Alma à Paris, dans un tragique accident de voiture. Près de vingt ans après ce drame, le prince Harry admet regretter de ne pas avoir parlé de sa douleur plus tôt.

À l'occasion d'un barbecue organisé dans les jardins du Palais de Kensington pour soutenir l'asso­cia­tion Heads Toge­ther, le prince Harry s'est confié sur le décès de sa mère. Une disparition aussi soudaine que douloureuse qui lui aura laissé à lui tout comme à son frère, le prince William, une sensation de solitude incommensurable. Mais avec du recul, le petit-fils de la reine Elizabeth II regrette profondément de ne pas avoir fait part de son mal-être plus tôt, et de partager sa peine avec d'autres.

C'est avec l'ancienne star du football anglais, Rio Ferdinand, que le beau-frère de Kate Middleton est revenu sur la complexité d'aborder la mort avec des enfants. Un sujet que l'ex-champion du ballon rond connaît bien puisque sa propre femme est décédée d'un cancer il y a quelques années, laissant derrière elle ses trois enfants. "J'ai l'ami d'un ami qui voulait me présenter à ses trois enfants, deux filles et un garçon, a raconté le prince. Leur mère s'était suicidée. Et cette personne m'a dit : 'Je voulais juste qu'ils te rencontrent parce qu'ils ont commencé à poser des questions du genre : 'Que va-t-il nous arriver lorsque nous serons plus âgés ? Nous n'avons plus de maman'.' Et nous n'en avons pas parlé. Nous nous sommes assis et on a ri. Et il a dit à ses enfants : voilà un exemple classique de quelqu'un qui est normal. Et c'est tout ce qu'ils voulaient savoir", a-t-il poursuivi avant de préciser : "Tout peut bien se passer."

Mais dans son cas, Henry de Galles estime que les choses auraient pu être différentes s'il était sorti de son silence. "Je regrette vraiment de ne pas en avoir parlé plus tôt et d'avoir attendu mes 28 ans", a-t-il admis.

"La souffrance n'est pas une faiblesse"

Si le fils de Lady Diana a choisi d'évoquer son expérience c'est avant tout pour briser le tabou de la maladie mentale, une cause qu'il soutient par le biais de l'association Heads Together. "Ce n'est pas une honte de souffrir, du moment qu'on en parle. La souffrance n'est pas une faiblesse", a ainsi déclaré le prince Harry avant de poursuivre : "Le message que je veux faire passer aujourd'hui est que chacun peut souffrir de problèmes mentaux. Que vous soyez un membre de la famille royale, que vous soyez un soldat, que vous soyez un spor­tif, que vous soyez un conducteur de bus, une mère, un père, un enfant ... ça n'a pas d'importance".

Une engagement qui aurait rendu fière sa mère, l'une de ses grandes sources d'inspiration. "Elle a été très active (...). Cela a eu un énorme impact sur ma vie", a-t-il conclu.

 
6 commentaires - Le prince Harry se confie sur le décès de sa mère
  • avatar
    KATa -

    Harry, j'ai un secret à vous dire.

  • avatar
    dalida -

    quil et laid avec barbeboffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

  • avatar
    marnaise -

    nous aimions Diana on comprends sa douleur prince ou pas le chagrin est le meme

  • avatar
    Alphonse75 -

    encore une erreur du journaliste: Harry n'est pas Prince de Galles, c'est son frère William qui l'est en tant qu'héritier du trône !
    Donc n'écrivez pas Harry de Galles !

  • avatar
    CORRECTION -

    Pauvre petit bonhomme, j'adhère complètement à ce que tu dis, je comprends, perso je vous ai toujours plains, ton frère et toi, malgré votre statut....J'adorasi Lady Diana et détestais et encore celle "qui a voulu" la remplacer.....Bonne vie à toi et à William

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]