Les circonstances du décès du fils de Sheila précisées !

Les circonstances du décès du fils de Sheila précisées !

Ludovic Chancel pose dans une librairie parisienne, le 15 juin 2005.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Le fils unique de Sheila, Ludovic Chancel, s'est éteint dans la nuit du 7 au 8 juillet 2017 à l'âge de 42 ans. Quelques jours plus tard, les circonstances de sa mort se précisent...

Alors que Le Parisien évoquait un suicide - une information rapidement démentie par ses proches - le magazine Paris Match évoque une nouvelle théorie : celle d'une surdose de médicaments. Le soir de sa mort, sa compagne Sylvie Ortega Munoz se trouvait avec lui, dans "la chambre voisine", dans son appartement parisien de la rue Longchamp. Souvent rattrapé par ses angoisses, le fils de Sheila et Ringo avait, selon l'hebdomadaire, l'habitude de prendre des médicaments qu'il entreposait "dans le couloir". Ce soir-là, il aurait chuté sur le sol après avoir pris des barbituriques, avant d'être conduit à l'hôpital George Pompidou grâce à sa petite amie, laquelle a alerté le SAMU.

Les rumeurs fusent

Sur place, Ludovic Chancel serait tombé dans le coma et sa mère, Sheila, aurait accouru à son chevet. Malheureusement, deux jours après, l'interprète de Spacer annonce son décès via son compte Facebook dans un long message.

Malgré ces nouveaux éléments, sa mort était-elle accidentelle ? C'est en tout cas ce que l'animatrice radio Sabrina Faty, très proche de Ludovic, défend coûte que coûte. "Il y a encore une semaine, il était en soirée. Il allait très bien et ce n'est pas un suicide. C'est un accident. Ludo­vic avait plein de projets. Il n'était absolument pas dans une tendance suicidaire", a-t-elle expliqué dans les colonnes du magazine Closer.

 
57 commentaires - Les circonstances du décès du fils de Sheila précisées !
  • mounette41 -

    Plus de retour possible,alors quelques soit les raisons de sa mort cela ne regarde que ceux qui l'ont aimé

  • Raiponce -

    Il faut se méfier des apparences.
    Les personnes qui vont mal psychologiquement n'affichent pas toujours leur mal être.
    Il suffit parfois d'un déclic pour anéantir ce qui jusqu'alors les poussaient à rester debout.
    Annoncer le suicide puis revenir sur les mots, les actes etc... c'est souvent pour les médias une façon de remplir les colonnes ; avant de faire un effet d'annonce, il serait bon d'avoir des renseignements concrets.
    Ludovic Chancel a toujours été perturbé et les médias en ont fait leurs choux gras, comme d'ailleurs ils l'ont toujours fait avec sa mère Sheila.

  • legueux -

    Il y a tant de monde qui décède , ces gens là on n'en parle pas , certains sont morts pour défendre des causes justes et souvent ils ont souffert.

    ces fils de vedette sont des patins de la presse.

    Que celle ci est la décence de se taire.

  • MariPerrine -

    Et oui, faut défendre la thèse de l'accident sinon les assurances ne payeront rien lol

  • PIKAVIA -

    Mais arrêtez les médias, quelque soit la façon dont il est décédé, fichez la paix à Sheila. Une parenthèse, beaucoup de gens vont très bien la veille et le lendemain passe au suicide il en est ainsi au cas ou vous le sauriez pas. Pourquoi on ne le sait pas. Un déclic qui se passe dan la tête un malaise, et la personne passe à l'acte, pas autre chose à rajouter. C'est triste pour Sheila, la famille et la compagne de Ludovic. Un peu de RESPECT les médias.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]