Les Gérard de la télévision 2016 : TPMP raillé, Arthur et Julien Lepers sacrés

Chargement en cours
 Arthur participe à la 10e cérémonie des Gérard de la Télévision à Paris, le 30 mai 2016.

Arthur participe à la 10e cérémonie des Gérard de la Télévision à Paris, le 30 mai 2016.

1/3
© BestImage, Denis Guignebourg
A lire aussi

Fabien Gallet

Lundi 30 mai 2016, Paris Première diffusait la 10e cérémonie des Gérard de la Télévision qui se tenait au Théâtre Daunou, à Paris. Objectif de la soirée : décerner pas moins d'une vingtaine de prix parodiques pour récompenser le pire de la télé en 2016. Pour l'occasion de nombreuses personnalités du PAF avait fait le déplacement.

Il aura fallu beaucoup d'autodérision aux stars du PAF pour venir récupérer leur prix sur scène. Il faut dire que cette année encore, l'équipe des Gérard de la Télévision s'est surpassée pour imaginer les quelques 26 catégories. Tout le monde en a pris pour son grade, animateurs comme animatrices, mais aussi émissions et patrons de chaînes. Ainsi, Arthur, en lice pour le "Gérard de l'animateur qui a un ego tellement gros qu'il veut voir son nom écrit partout, dans le titre de son émission, brodé sur ses chemises mais aussi gravé sur une mini-gourmette qu'il porte autour du gland" a volontiers accepté de venir récupérer son prix.

De même pour Julien Lepers qui, lui, a reçu le "Gérard de l'animateur qu'on n'a jamais autant vu à la télé que depuis qu'il s'est fait lourder de la télé". Un prix pour lequel il était le seul nommé, tout comme JoeyStarr qui n'avait pas fait le déplacement pour recevoir le "Gérard de l'animateur qui avant niquait ta mère, et qui maintenant nique plutôt ta grand-mère".

Le rire et l'ironie étaient donc au rendez-vous tout au long de cette soirée également marquée par un petit sketch signé Valérie Damidot. Cette dernière, nommée pour le "Gérard du migrant qui a visiblement mal choisi son passeur", (décerné finalement à Claire Chazal, elle aussi absente), n'a pas manqué d'épingler Touche pas à mon poste. Il faut dire que l'émission présentée par Cyril Hanouna a reçu de nombreux prix : les "Gérard de l'animateur" et "de l'animateur qui ne se drogue pas" (Samuel Etienne, présent au cours de la soirée, a reçu le "Gérard de l'animateur qui ne se drogue pas, mais sérieusement, là") ou encore celui "du chroniqueur qui doit quand même beaucoup fréquenter les donjons SM avec une boule rouge dans la bouche pour être aussi soumis à son animateur", remporté par Gilles Verdez.

D'ailleurs, le groupe Canal + n'est pas en reste. Le Grand journal de Maïtena Biraben, a obtenu le "Gérard de l'accident industriel", et celui de "l'émission à laquelle on ne va tout de même pas décerner un Gérard, elle est déjà au fond et ce ne serait pas très élégant", tandis que le patron de la chaîne, Vincent Bolloré, s'est vu attribuer le "Gérard de la gâchette".

 
6 commentaires - Les Gérard de la télévision 2016 : TPMP raillé, Arthur et Julien Lepers sacrés
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]