Les petites indiscrétions de Buckingham Palace

Chargement en cours
 La reine Elizabeth II arrive à la cathédrale Saint Paul, le 15 juin 2006, à Londres.

La reine Elizabeth II arrive à la cathédrale Saint Paul, le 15 juin 2006, à Londres.

1/3
© Getty Images, Tim Graham
A lire aussi

Hélène Garçon

Il n'est pas donné à tout le monde de s'appeler Elizabeth II, d'être la reine d'Angleterre, Chef du Commonwealth et Seigneur de Man. Encore moins de régner sur le Royaume Uni depuis plus de 64 ans. Un record de longévité pour cette reine qui n'était pas censée monter sur le trône, mais dont le destin a été bouleversé après l'abdication de son oncle Edouard VIII et le couronnement de son père. Voici quelques anecdotes insolites sur celle qui tient les rênes de Buckingham Palace depuis plus d'un demi-siècle.

Un poète personnel à la cour

La télévision et la presse féminine ? Très peu pour la reine Elizabeth II, qui préfère la prose aux potins. Pour assouvir son amour des belles lettres, Sa Majesté a même à sa disposition un poète personnel, qui lui déclame des vers et écrit des poèmes en son nom. Aujourd'hui, ce poste de troubadour des temps modernes, rattaché à la Cour britannique, est occupé par une femme, Carol Ann Duffy, et cela depuis 2009.

Elizabeth II, sans papiers

La reine d'Angleterre n'a nul besoin de s'embarrasser d'un passeport pour voyager, ou d'un permis de conduire pour piloter ses nombreuses voitures, pour la simple et bonne raison que tous les papiers d'identité britanniques sont émis en son nom. 'Gan-Gan", comme l'appelle le prince George peut donc s'adonner à sa passion de l'automobile sans risquer de contravention (rassurez-vous, elle a toutefois appris à conduire dans sa jeunesse, lorsqu'elle était dans l'armée).

Un distributeur de billets personnel

Alors qu'il arrive à certains de courir les rues en quête d'un distributeur, la reine n'aura jamais l'occasion de faire cette expérience puisque Buckingham Palace est doté de son propre distributeur de billets. A défaut de courir les rues, la reine doit quand même parcourir les 5 étages et les 775 pièces que comporte le palais pour aller retirer de l'argent.

Ses corgis dînent dans de la vaisselle en porcelaine

L'affection de la reine pour ses chiens n'a aucune limite (et on la comprend). Étiquette royale oblige, ses compagnons à poils ont droit à l'argenterie et à de la vaisselle en porcelaine pour leur dîner quotidien. Le protocole royal se retrouve donc jusque dans la gamelle, et les repas sont concoctés quotidiennement par un diététicien en fonction des besoins et des goûts des différents toutous, qui mangent à tour de rôle et selon une règle basée sur le critère de l'âge.

Chambre à part avec son mari, qui est aussi son cousin éloigné

C'est lors d'une partie de croquet, à l'âge de treize ans, qu'Elizabeth II a rencontré pour la première fois celui qui partage sa vie et qui est son époux depuis presque 69 ans : Philip Mountbatten. Liés autant par le mariage que par le sang (elle est sa cousine au 8ème degré par la reine Victoria), le couple aurait cependant décidé de faire chambre à part depuis de nombreuses années. Pourquoi ? Non pour des raisons protocolaires, mais parce que le prince aimerait, dit-on, dormir la fenêtre ouverte tandis que la reine serait frileuse.

 
1 commentaire - Les petites indiscrétions de Buckingham Palace
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]