Les pires polémiques qui ont agité la sphère people cette année

Chargement en cours
 Céline Dion donne un concert lors de sa participation à l\

Céline Dion donne un concert lors de sa participation à l'émission "Today" de la chaîne NBC au Rockefeller Plaza à New York, le 22 juillet 2016.

1/3
© BestImage, Starmax
A lire aussi

Fabien Gallet

La fin de l'année est imminente et le moment est venu de dresser le bilan de ces douze derniers mois. Autant dire qu'en 2016, la planète people a été agitée par des surprises, des rebondissements mais aussi et surtout des polémiques toujours plus importantes.

Céline Dion : le coût des obsèques de René Angélil a fait jaser

Alors que la chanteuse a dû faire face à une année marquée par la mort de plusieurs de ses proches, à commencer par celle de son époux, René Angélil, le 14 janvier 2016, elle a également dû faire face à une polémique quelques mois plus tard. En effet, les frais de la somptueuse cérémonie organisée pour son défunt mari au sein de la basilique de Montréal, le 31 mars, devaient être pris en charge par le contribuable québécois pour offrir au producteur des obsèques nationales. Sauf que la facture envoyée au ministère des Relations internationales du Québec par la société de production de Céline Dion, s'était révélée plus salée que prévue : près de 470 000 euros ! Une somme que l'État avait finalement dû refuser de régler dans sa totalité, puisque ce dernier ne défraie en général pas plus de 50 000 euros...

Flavie Flament : un livre choc et confession

C'est probablement l'une des annonces qui aura le plus secoué la sphère people française. Dans son ouvrage, "La consolation", paru en octobre 2016, Flavie Flament confessait avoir été violée à l'âge de 13 ans par un célèbre photographe. Un aveu contesté par son entourage, à commencer par sa mère et son frère, provoquant un véritable tollé médiatique et une réelle polémique. Si l'animatrice a pendant quelques temps tu le nom de son agresseur, dissuadée par "le couperet de la prescription concernant ce type de crime", ce dernier a vite été révélé sur le web, puis par Thierry Ardisson : David Hamilton. "Aujourd'hui, cet homme est juridiquement hors d'atteinte. Cela n'en fait pas un innocent pour autant. Le bourreau est inattaquable et moi je vivrai avec cela jusqu'à la fin de mes jours", confiait Flavie Flament au JDD, en marge de la sortie du livre tandis que l'accusé niait les faits. La vérité, ce dernier la gardera pour lui à tout jamais. En effet, David Hamilton se serait donné la mort le 25 novembre 2016.

La blague de trop de Laurent Lafitte au festival de Cannes

À l'occasion du 69e Festival de Cannes, en juin 2016, Laurent Lafitte, maître de cérémonie, offrait un discours teinté d'humour. Un humour qui n'est pas forcément bien passé auprès de tous. Et pour cause, l'acteur de 43 ans avait osé une blague sur le viol. "Ces dernières années, vous avez beaucoup tourné en Europe alors que vous n'êtes même pas condamné pour viol aux États-Unis", avait-il lancé, faisant référence à Roman Polanski et à Woody Allen, accusé d'agression sexuelle en 2014 et présent dans la salle. Des propos dont l'acteur s'était platement excusé. "Je ne voulais blesser personne. Si j'avais su que ça pouvait être mal interprété, je ne l'aurais pas faite", avait-il confié au magazine The Hollywood Reporter.

Jean-Marc Morandini : le feuilleton polémique de l'année

L'affaire Morandini a fait grand bruit au cours de l'été 2016. Encore aujourd'hui, l'animateur et sa société de production font l'objet de deux enquêtes pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé" et pour "corruption de mineur aggravée". En effet, de nombreuses plaintes ont été déposées à l'encontre de l'animateur, lequel était accusé d'avoir recours à des pratiques douteuses lors des castings et du tournage d'une web-série destinée à la chaîne NRJ12 intitulée "Les Faucons". Malgré tout, Jean-Marc Morandini, soutenu par Vincent Bolloré, a fait son arrivée sur iTélé en septembre dernier. S'en est suivie une longue grève et une vague de départ sans précédent : les trois quarts de la rédaction ont en effet démissionné de la chaîne en décembre 2016.

Pascal Olmeta et Luc Alphand : la partie de chasse qui ne passe pas

La séquence date de 2012. Pourtant ce n'est qu'en octobre dernier qu'elle a fait réagir la toile. Sur cette vidéo, Pascal Olmeta, fusil à la main, prend part à une chasse à l'éléphant au Zimbabwe et suit les conseils d'un guide de safari qui lui lance : "Tire à la tête !". Le footballeur s'exécute et tue le pachyderme. Des images chocs que les internautes et les stars n'ont résolument pas acceptées.

"Quand Pascal Olmeta vole à Luc Alphand sa médaille d'or de la lâcheté et de la cruauté... Scandaleux et affligeant !", écrivait ainsi la fondation Brigitte Bardot sur Twitter, évoquant au passage la passion pour la chasse partagée par Luc Alphand, le skieur reconverti dans la course automobile. Ce dernier avait lui aussi créé la polémique en posant à côté de carcasses de gros gibiers en Russie, sur des clichés dévoilés par la fondation 30 Millions d'Amis en octobre dernier.

 
10 commentaires - Les pires polémiques qui ont agité la sphère people cette année
  • avatar
    Blague-a-froid -

    Le titre d'un roman....... " popol en ski" !!

  • avatar
    Ybvoeus -

    Pourquoi vous excuser Mr Lafitte , vos propos ne reflète que la réalité !!

  • avatar
    gege23230 -

    on voit quelle aimait beaucoup rene meme pas capable de payer ses obsèques elle fait son cirque avec sa main en latex elle a dut faire faire autre chose en latex apres les bebes glacons on est arriver au summum

  • avatar
    borlav33 -

    Dans pas longtemps elle sera bien contente de chanter à la moindre occasion la Céline !

  • avatar
    renato54 -

    celine dion typique bobo de gauche donneuses de lecons , refusant d'aller a l'investiture de trump au nom de grands principes mais elle n'hésite a spolier le contribuable canadien de 500 0000€ avec des revenus annuel estimé à 58 millions !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]