Les scandales qui ont émaillé le règne d'Elizabeth II

Chargement en cours
 Queen Elizabeth II, en marge d'une réception organisée en l'honneur du Commonwealth à Londres, le 16 mars 2016.

Queen Elizabeth II, en marge d'une réception organisée en l'honneur du Commonwealth à Londres, le 16 mars 2016.

1/2
© Abaca, Anthony Devlin
A lire aussi

Fabien Gallet

Voilà 64 ans qu'Elizabeth II est montée sur le trône. Un record de longévité certes, mais une carrière royale entachée par plusieurs scandales. En effet, depuis le 6 février 1952, date de son couronnement, la reine qui fête ce jeudi 21 avril ses 90 ans, a eu le temps de faire face à plusieurs polémiques venant parfois mettre à mal la confiance accordée par ses sujets. Trahison, amour, famille... retour sur les scandales qui ont émaillé son règne.

La reine Elizabeth et l'affront des espions (1979)

C'est une affaire d'espionnage digne d'un épisode de James Bond, à cela près qu'elle est véridique. Le cas des Cinq de Cambridge, plus connu sous le nom de "affaire Philby", aura touché de plein fouet la monarchie britannique, à la fin des années 1970. Un certain Anthony Blunt, alors inspecteur des tableaux de la collection de la reine, s'était révélé être un espion au service de l'URSS pendant la Guerre Froide. Après sa dénonciation en 1964, l'affaire avait été étouffée pendant des années jusqu'à ce que Margaret Thatcher, alors Premier ministre, ne décide de lever le voile sur ce secret d'Etat en 1979. Elle faisait alors retirer le titre de Lord à Anthony Blunt. Une révélation qui a soulevé la polémique, se transformant même en scandale national, mais que la Reine s'est toujours refusée de commenter.

Une "annus horribilis" pour la famille royale (1992)

S'il y a bien une année qu'Elizabeth II ne risque pas d'oublier c'est bien l'année 1992. Ce n'est pas pour rien que cette dernière l'a surnommée "annus horribilis", lors du 40e anniversaire de son accession au trône. Et pour cause, à cette époque, la famille royale broie du noir après plusieurs divroces et face aux relations extrêmement tendues entre le prince Charles et Lady Diana. Après s'être mariés en 1981, le couple explose en décembre 1992, tandis que du côté des deux autres enfants de la reine, le prince Andrew d'York et la princesse Anne, le divorce est de mise. Le premier se sépare en effet de Sarah Ferguson (cette dernière faisait même polémique à cause d'une photo d'elle se faisant lécher les pieds par son amant) en mars, tandis que sa soeur, Anne, rompt avec Mark Phillips en avril. Des séparations vues d'un mauvais oeil par les Anglais qui n'apprécient alors pas de voir leurs dirigeants faire la une des tabloïds.

C'était sans compter sur l'incendie accidentel qui détruisait en partie le château de Windsor, en novembre 1992... De quoi amorcer un autre problème, financier celui-là.

Lady Diana et Elizabeth II en crise (1995)

Si Elizabeth II a toujours apprécié Lady Diana, après le divorce de son fils leurs relations se sont profondément dégradées. Pourtant, le peuple vouait un culte à la princesse. Sa mort n'a pas arrangé les choses. Il faut dire qu'au moment de l'annonce du décès de la mère des princes William et Harry, en août 1997, Elizabeth II faisait le choix de ne pas quitter sa résidence écossaise de Balmoral. Un comportement alors vivement critiqué par les Anglais.

Pourtant lors de son discours, le 6 septembre 1997, Elizabeth II rendait un bel hommage à la princesse disparue : "Elle était un être humain exceptionnel et doué. Dans les bons moments comme dans les mauvais, elle n'a jamais perdu sa capacité à sourire, à rire ou à inspirer les autres avec sa chaleur et sa gentillesse. Je l'admirais et la respectais... surtout pour son dévouement à ses deux garçons", confiait la reine, effaçant quelque peu la polémique.

Un salut loin d'être bien vu (2015)

C'est une photo qui a fait grand bruit au Royaume-Uni et partout dans le monde. En juillet 2015, le tabloïd The Sun publiait un cliché noir et blanc des plus surprenants. On pouvait y voir la reine Elisa­beth II, alors âgée de 6 ans, levant le bras droit, tout comme sa soeur, la princesse Magaret et la Reine mère. Un geste qui s'apparentait alors à un salut nazi. D'ailleurs, en titre, le journal ne pesait pas ses mots : "Their Royal Heilnesses", soit en français : "Ses Altesses RoyHeil". Cette photo, tirée d'un film amateur tourné en 1933 ou 1934 au coeur du château familial de Balmoral, a donc fait grandement polémique. "Il est décevant qu'un film tourné il y a quatre-vingts ans et provenant apparemment des archives personnelles de la famille royale ait été obtenu et exploité de cette manière", déplorait Buckingham Palace dans un communiqué, avant de préciser qu'à cet âge-là, Elizabeth II aurait été "incapable de donner une signification à ce geste".

Dix ans plus tôt, c'est le petit-fils de la reine qui faisait trembler la famille royale. Une photo du prince Harry, vêtu d'un uniforme nazi avait effectivement été publiée en une du Sun, en 2005.

 
0 commentaire - Les scandales qui ont émaillé le règne d'Elizabeth II
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]