Lilian Thuram : son fils victime de racisme à l'école

Lilian Thuram : son fils victime de racisme à l'école

Lilian Thuram

A lire aussi

Fabien Gallet

Mercredi 6 janvier 2015 sort aux Editions Delcourt une bande-dessinée signée Lilian Thuram. Un ouvrage destiné aux jeunes, intitulé Tous super-héros, dans lequel le champion de monde de football 1998 aborde un sujet qui lui est cher : le racisme. À cette occasion, il était l'invité de l'émission La bande originale sur France Inter, mardi 5 janvier. Une opportunité pour l'ancien sportif de faire part, au micro de Nagui, de ses propres expériences et de celles de son fils, Marcus.

S'il oeuvre depuis 2008 pour soutenir l'éducation contre le racisme, notamment au travers de de la fondation qui porte son nom, Lilian Thuram a fait de ce combat une véritable priorité au lendemain des attentats qui ont frappé la France, il y a tout juste un an. Raison pour laquelle il s'est lancé avec Benjamin Chaud et Jean-Christophe Camus, dans l'écriture d'une nouvelle BD visant à sensibiliser les enfants aux diverses discriminations. Pour se faire, l'ancien Bleu de 44 ans s'est appuyé sur sa propre expérience, comme il l'a expliqué au micro de France Inter. C'est "une histoire vraie", a-t-il précisé.

En effet, Lilian Thuram est revenu sur une anecdote marquante qui remonte à plusieurs années. Son fils, Marcus, aujourd'hui âgé de 18 ans, revenait alors de l'école. "Mon fils est rentré un soir à la maison en me disant ça : 'Papa, il y a Hugo qui m'a dit que les mathématiques, c'était plus dur pour moi parce que j'étais noir'". Un événement qui lui a inspiré les premiers pages de son nouvel ouvrage.

Heureusement selon le champion, son fils avait été préparé à entendre de tels propos. "Le fait que Marcus arrive à la maison et m'en parle, dit-il ça veut dire qu'il n'a pas été traumatisé, parce que je lui avais déjà dit : 'Voilà, peut-être que dans ta vie tu vas rencontrer des gens qui vont mettre en doute tes capacités par rapport à ta couleur de peau : il faudra savoir que c'est pas vrai'".

Une petite phrase anodine pour des enfants mais lourde de sens sur laquelle Lilian Thuram a souhaité revenir avec le corps professoral, malheureusement sans succès. "Bien évidemment, j'ai été voir les professeurs, qui ont essayé d'esqui­ver les choses", a-t-il confié. Aujourd'hui, pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise, l'ancien sportif oeuvre avec sa fondation et ses ouvrages contre le racisme encore bien trop d'actualité.

 
13 commentaires - Lilian Thuram : son fils victime de racisme à l'école
  • amatchi -

    il faut qu'il se calme thuram il n'est plus crédible il met de l'huile sur le feu a rabacher sans cesse la discimination il est le premier à en faire il un complexe ou quoi

  • grandchien -

    oui monsieur Thuram quand les petits français ( blancs ) à l'école de ste Rose se font bousculer tous les jours et se font traiter de blancos ....... là, personne ne dit rien ? alors ,tu ferais mieux de la boucler car tu as perdu tout le bénef populaire de la coupe du monde de foot en remettant toujours sur table ce racisme qui te ronge

  • CHC -

    Il récolte ce qu'il a semé plus raciste que lui il n'y a pas ce monsieur qui veut être un donneur de leçon
    on ne peut plu le voir

  • minouchette56 -

    pourquoi ne pas parler du racisme dans l'autre sens que nous subissons continuellement

  • Humano -

    Lilian, dites à votre fils Marcus que des personnes comme Hugo n'ont pas grand chose dans leur tête et que la haine, la jalousie et le mépris ne feront pas grandir les hommes. On ne choisit pas la couleur de sa peau mais on choisit sa façon de vivre.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]