Lily Allen, victime d'un harceleur pendant des années

Chargement en cours
 La chanteuse Lily Allen assiste aux  British Fashion Awards  à Londres, le 23 novembre 2015.

La chanteuse Lily Allen assiste aux British Fashion Awards à Londres, le 23 novembre 2015.

1/2
© Abaca, Peters Doug / PA Photos
A lire aussi

Hélène Garçon

Être une star internationale n'est parfois pas de tout repos, comme peut en témoigner la chanteuse Lily Allen. Pendant sept ans, l'interprète de Smile a été victime de harcèlement, faisant de sa vie un véritable cauchemar. La chanteuse a mis du temps pour remonter la pente et se remettre de cette période noire, comme elle le confie dans les pages du journal britannique The Observer.

Tout commence en 2009, lorsqu'un Australien prénommé Alex Gray use et abuse de Twitter pour submerger la chanteuse de messages sous le pseudonyme glaçant de @lilyallenRIP. Après les tweets, il passe à la vitesse supérieure en inondant les boîtes aux lettres de l'artiste et de sa maison de disques d'accusations, de critiques et même de menaces de mort. Lily Allen tente alors d'alerter la police qui se montre impuissante à arrêter cet enfer. Jusqu'au jour où le harceleur s'introduit dans la maison de la star le 13 octobre 2015. Ce jour-là, Lily Allen est chez elle et a laissé les fenêtres de sa cuisine ouvertes. C'est par ce moyen qu'Alex Gray s'introduit au domicile de la chanteuse avant de se diriger vers sa chambre. "Je me suis assise et j'ai regardé, et la poignée de la porte tournait" se souvient-elle encore avec terreur. L'homme furibard la tire alors du lit, lui arrachant sa couette, demandant "où est son père" avant de finalement s'enfuir avec le sac à main de Lily Allen.

La police est sur le coup et arrête le cambrioleur qui n'est autre que le harceleur de la star. Lors de sa garde à vue, l'homme confiera aux inspecteurs être venu avec l'intention de poignarder la chanteuse. Depuis, Alex Gray a été inculpé pour cambriolage et harcèlement et attend de passer en jugement. Pourtant, la chanteuse ne se sent pas sereine et reste en permanence sur le qui-vive. "Cela a affecté la manière dont je vis ma vie, confie-t-elle à The Observer. Je suis très prudente, j'ai des problèmes de confiance. Ça a un impact sur tes relations, sur tout. Je suis pratiquement un ermite maintenant ! Au moindre son, à chaque petit bruit, je panique. Je vois son visage sur les gens dans la rue"

Malgré le calvaire qu'elle a vécu, la chanteuse ne blâme pas son harceleur dans la mesure où celui-ci "souffre de déséquilibre mental", mais pointe du doigt le travail de la police. "Je voulais que l'on me rassure, avoue-t-elle. La police m'a fait me sentir davantage comme une enquiquineuse que comme une victime. Je me sens chanceuse d'avoir les ressources pour me protéger, je peux changer de maison, prendre un avocat. (...) S'ils me traitent comme ça, comment vont-ils traiter quelqu'un qui n'a pas de ressources ?". En attendant, la chanteuse essaye de reprendre le cours normal de sa vie en s'impliquant dans la vie politique de son pays et en réclamant notamment la démission du Premier ministre britannique, David Cameron.

 
0 commentaire - Lily Allen, victime d'un harceleur pendant des années
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]