M. Pokora pleurait la nuit sur le tournage de l'émission "À l'état sauvage"

Chargement en cours
 M. Pokora lors de l\

M. Pokora lors de l'avant-première du film "Les Trolls" à Paris, le 12 octobre 2016.

1/2
© BestImage, Guirec-Guignebourg
A lire aussi

Fabien Gallet

Cinq jours durant, M. Pokora est parti à l'aventure au côté de Mike Horn au Sri Lanka, dans le cadre de l'émission "À l'état sauvage". Un périple qui a demandé au jeune homme de 31 ans de dépasser ses limites.

Il y a quelques mois, sur son compte Instagram, M. Pokora confiait avoir vécu "une expérience extraordinaire" en compagnie de l'explorateur Mike Horn, pour les besoins de l'émission "À l'état sauvage", diffusée sur M6 à partir du 6 février prochain. Une aventure de plusieurs jours sur laquelle le chanteur est revenu dans un entretien accordé au magazine Télé Poche, en kiosque depuis le 30 janvier 2017.

En toute transparence, l'interprète de Elle me contrôle a expliqué que ce périple de cinq jours et quatre nuits en plein coeur du Sri Lanka, au sud-est de l'Inde, n'avait pas été de tout repos. Il faut dire que l'aventurier de 50 ans ne lui a pas laissé de répit : 50 kilomètres à pied sous un soleil de plomb, privé de nourriture et d'eau. Une situation loin d'être facile à gérer. "Franchement, quand tu es au fond du trou, tu as envie d'être désagréable, de tout envoyer balader et de rentrer chez toi", a précisé M. Pokora avant d'ajouter : "Et savoir si j'al­lais passer pour un petit con ou un fainéant, quand on est là-bas, on est tellement dans le dur, qu'on ne pense pas à ça."

"Je me suis trouvé nul"

Si cette expérience a profondément changé sa vision des choses, le chanteur qui fait actuellement un carton avec son album de reprises des standards de Claude François, "My Way", a eu du mal à dépasser ses limites au début de l'aventure. "Je ne me recon­nais­sais pas", a-t-il avoué à Télé Poche. Et de préciser, en toute honnêteté : "Je me suis trouvé nul, aux antipodes de ce que je suis dans ma vie professionnelle."

Pour autant, à force de volonté et en suivant les précieux conseils de Mike Horn, M. Pokora a tenu le choc, même s'il a dû y laisser des plumes et quelques kilos. Face à cette épreuve de taille, le jeune homme a néanmoins craqué à plusieurs reprises. "La nuit, je pleurais en pensant à ceux que j'aime", a d'ailleurs admis celui qui, aujourd'hui, estime être un nouvel homme.

Avant M. Pokora, c'est Michaël Youn qui tentait l'expérience au côté de l'explorateur le plus célèbre du PAF. L'humoriste qui avait accepté de partir en Namibie était revenu changé de ce périple. "Depuis, je vois la vie un peu différemment. Cette aventure a allumé en moi une lumière", confiait ce dernier dans une interview accordée à Télé Star en juin 2016.

 
143 commentaires - M. Pokora pleurait la nuit sur le tournage de l'émission "À l'état sauvage"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]