Madonna, "heureuse", présente les jumelles qu'elle vient d'adopter

Chargement en cours
 Madonna lors de la première de "The Beatles: Eight Days A Week - The Touring Years" à Londres, le 15 septembre 2016.

Madonna lors de la première de "The Beatles: Eight Days A Week - The Touring Years" à Londres, le 15 septembre 2016.

1/3
© BestImage, Ferdaus Shamim
A lire aussi

Fabien Gallet

À 58 ans, Madonna est à nouveau maman. La star de la pop a adopté deux petites filles originaires du Malawi, mardi 7 février dernier. Une bonne nouvelle qu'elle s'est empressée de partager sur les réseaux sociaux mais qui fait polémique.

C'est désormais officiel ! Madonna a adopté deux petites filles, des jumelles âgées de 4 ans prénommées Estere et Stelle, un peu plus d'un mois après avoir déposé une demande d'adoption auprès de la justice malawite. C'est la chanteuse en personne qui a tenu à annoncer l'heureux événement, en postant une jolie photo de famille sur son compte Instagram, mercredi 8 février 2017.

"Je peux officiellement confirmer que j'ai achevé le processus d'adoption de soeurs jumelles du Malawi et je suis folle de joie qu'elles fassent désormais partie de notre famille", écrit-elle en légende du cliché. La veille, la star américaine avait été autorisée par la justice du pays africain à adopter les deux jeunes filles, alors placées dans un orphelinat suite à la mort de leur mère et l'aban­don de leur père, lequel, d'après l'AFP, a accepté de "renoncer de manière permanente" à ses droits parentaux et ce sans compensation financière. "Je suis profondément reconnaissante envers tous ceux au Malawi qui ont contribué à rendre cela possible. Merci aussi à mes amis, à ma famille et à ma très grande équipe pour tout votre soutien et tout votre amour", a ajouté la chanteuse.

Une double adoption qui alimente les critiques

Néanmoins, cette adoption n'est pas vue d'un bon oeil par tout le monde, à commencer par certaines associations. "Madonna donne l'impression que le Malawi a un marché d'enfants pauvres prêts à être adoptés", a dénoncé Ken Mhango, directeur pour le Malawi du réseau africain pour la protection et la prévention des abus sur les enfants, auprès de l'AFP. Il faut dire que la chanteuse n'en est pas à sa première adoption. En 2006, puis en 2009, elle a adopté un garçon, David Banda, et une fille, Mercy James.

De son côté, Maxwell Matewere, directeur des Yeux pour les Enfants, une organisation caritative au Malawi, estime que la chanteuse devrait plutôt privilégier "une approche différente en aidant les familles démunies avec des enfants plutôt que d'adopter". Et ce dernier d'ajouter : "La plupart des familles aimeraient élever leurs propres enfants chez elles si elles avaient un soutien financier." Cette adoption nourrit donc la polémique et ce ne sont pas les propos avancés au cours de la décision de justice qui viendront faire taire les critiques. Et pour cause, selon l'AFP, Madonna se serait sentie "obligée" d'adopter les jumelles.

Malgré les critiques, Madonna n'a pas hésité à publier un second cliché des deux filles en train de jouer. Ces dernières rejoindront une grande fratrie désormais composée de six enfants ! La star, selon la justice du Malawi pourra leur offrir "un domicile luxueux, spacieux et confortable dans un quartier aisé" aux États-Unis. De son côté, la star à d'ores et déjà demandé aux médias "de bien vouloir respecter (sa) vie privée pendant cette période de transition".

 
2 commentaires - Madonna, "heureuse", présente les jumelles qu'elle vient d'adopter
  • avatar
    mimikinder -

    les enfants ont des parents c'est juste le mal vivre qui en arrive à cet extrème et elle y contribue honte à elle
    ses enfants elle les confie à une nounou.... donc elle se n'en occupe pas sauf pour les photos des médias

  • avatar
    Cragstan -

    A vomir ! que des Pays acceptent de vendre leurs enfants à ce genre de pintade friquée
    c'est une honte pour leur Pays, c'est montrer au Monde entier que le Malawi est incapable de nourrir et d'éduquer deux fillettes. En ce qui concerne la chanteuse c'est au Malawi qu'elle aurait du rester pour élever ces fillettes dans leur Pays dans leur culture et traditions au lieu de les déporter pour son propre plaisir de nous les montrer comme des souvenirs de vacances.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]