Malia et Sasha Obama : elles ont bien grandi !

Chargement en cours
 Barack et Michelle Obama, ainsi que leurs filles Malia et Sasha dans le jardin de la Maison-Blanche avec leurs chiens Bo et Sunny, le 5 avril 2015.

Barack et Michelle Obama, ainsi que leurs filles Malia et Sasha dans le jardin de la Maison-Blanche avec leurs chiens Bo et Sunny, le 5 avril 2015.

1/3
© Abaca, Pete Souza
A lire aussi

Fabien Gallet

Pendant huit ans, les Américains ont vu grandir les deux filles du 44e président des États-Unis. Malia et Sasha ont effectivement passé une bonne partie de leur enfance à la Maison-Blanche.

De jeunes filles à jeunes femmes

Le règne Obama touche à sa fin. Ce vendredi 20 janvier 2017, c'est le républicain Donald Trump qui prendra place dans le fauteuil du Bureau ovale après son investiture. De leur côté, Barack Obama, son épouse Michelle et leurs deux filles, Malia et Sasha, quitteront la Maison-Blanche. Malgré tout, ces dernières ne renoueront probablement pas avec l'anonymat. Et pour cause, huit ans durant, les deux filles du président américain ont été exposées sous le feu des projecteurs. Une période pendant laquelle elles ont bien grandi.

Alors que leur père a gagné quelques rides et des cheveux blancs au cours de ces huit dernières années, Malia et Sasha ont considérablement évolué physiquement. Arrivées à la Maison-Blanche à respectivement 10 et 8 ans en 2008, ces dernières sont passées de l'enfance à l'adolescence et sont devenues de vraies jeunes femmes. Aujourd'hui âgées de 18 et 16 ans, les deux soeurs cultivent de plus en plus leurs ressemblances avec leur mère, Michelle Obama, à qui elles ont emprunté sa grâce et sa classe, notamment vestimentaire. Il n'y a qu'à regarder les photos de la famille présidentielle au complet pour s'en assurer.

Une éducation au coeur des priorités du couple Obama

"Il n'est pas facile de grandir à la Maison-Blanche. Il y a de nombreuses pressions en ce qui concerne la célébrité, la vie privée et le fait d'être mis en avant au niveau national", expliquait récemment Myra Gutin, spécialiste des premières dames à l'université de Rider dans le New Jersey, au Huffington Post. Pour autant, Malia et Sasha ont réussi à y trouver leur équilibre. Cette stabilité, elles la doivent à des parents très regardants qui se sont efforcés de mettre les valeurs familiales et l'éducation au centre de leurs préoccupations. "Vous savez, on a de jeunes enfants, ils grandissent chaque jour. Mais je pense qu'on a tous les deux été plutôt clairs en disant : 'Notre priorité numéro un, c'est de s'assurer que notre famille forme un tout'. Le stress et la pression de ce métier sont tels que, lorsqu'on a une minute, on veut réserver cette énergie supplémentaire à nos enfants", confiait Michelle Obama à Vogue en 2013.

Une attention et une protection (notamment vis-à-vis des médias) qui n'aura pas empêché les deux filles du Président de faire les gros titres. Sasha a ainsi été critiquée pour ses tenues vestimentaires, tandis que sa grande soeur a créé la polémique après avoir été vue en train de consommer de la marijuana pendant le festival Lollapalooza à Chicago, l'été dernier.

Un parcours scolaire exemplaire

Outre l'éducation livrée par leurs parents, Malia et Sasha ont pu bénéficier, dès 2009, d'un enseignement scolaire de qualité. Toutes deux ont en effet suivi un cursus au sein de la Sidwell Friends School de Washington, le même établissement fréquenté par d'autres enfants d'anciens présidents à l'image de Chelsea Clinton, Tricia Nixon Cox ou encore Archibald Roosevelt.

Si de son côté Malia a été diplômée de la Sidwell Friends School l'été dernier et devrait intégrer très prochainement l'incontournable Harvard, Sasha, elle, poursuivra sa scolarité au sein d'un lycée privé de Washington. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles le clan Obama a décidé de rester dans la capitale américaine après le 20 janvier 2017.

Le 10 janvier 2017, à l'occasion d'un discours d'adieu, Barack Obama s'était adressé à ses deux filles, avec une émotion toute particulière. "Vous êtes devenues deux jeunes femmes incroyables. Vous êtes intelligentes, vous êtes belles. Et surtout, vous êtes gentilles, attentionnées et passionnées", confiait-il avant d'ajouter : "Vous avez porté le fardeau de ces années sous les projecteurs si aisément. De tout ce que j'ai fait de ma vie, ma plus grande fierté est d'être votre père." De quoi faire pleurer l'assemblée.

 
9 commentaires - Malia et Sasha Obama : elles ont bien grandi !
  • avatar
    Gheisha -

    Contrairement à ce que beaucoup imaginent, il est difficile d'être sous les feux de la rampe à cet age, pour des jeunes filles si jeunes.
    Je vais regretter la famille Obama, que ce soit les discours humains de leur père, leur élégance naturelle, leur sens du mot famille, leurs sourires spontanés, le sérieux avec lequel elles se sont pliées avec grace, à cette charge; etc...Je vais regretter l'élégance naturelle de Mr Obama, son élégance vestimentaire, sa façon de dire merci à ceux qui l'ont servi avec fidélité, etc...
    Je vais regretter Michelle, enjouée, drole, souriante, qui a su épauler son époux sur ce poste difficile et que je qualifierai de Lady.

    Je ne peux en dire autant de leur remplaçant qui me donne déjà des poussées d'urticaire et la chair de poule....

    Gheisha

  • avatar
    Zinga -

    Il y a tant de jeunes filles méritantes dans ce bas monde ! Pourquoi faire tant pour des jeunes filles qui sont nés avec des souliers en or !!

    avatar
    dire -

    Et qui ne doivent pas souvent récurer des casseroles. Cela dit aucune relation n'est plus belle qu'un père et sa fille, c'est une relation unique.

    avatar
    jujuplessis -

    jalousie quand tu nous tien

  • avatar
    arnaudu85 -

    Ah bon ? Elles sont différentes des autres . J'aimerais bien que l'on m'explique leurs caractéristiques particulières !

    avatar
    jujuplessis -

    RACONTEZ nous les vôtres

  • avatar
    LEMECRANT -

    investiture de Trump et les journaleux haineux nous parlent d'Obama et sa famille depuis le début de la journée, c'est dire leur amertume. je tiens à leur disposition des cachets d'aspirines pour apaiser leurs souffrances.

    avatar
    arnaudu85 -

    Hélas cher ami , ils ne sont pas haineux mais à l'inverse des singes qui font des grimaces sans aller à l'école du journalisme , eux y ont été et n'en sont pas différents pour autant !

  • avatar
    aixpoir -

    La mère était moche, quoique la presse ait tenté de nous dire, les filles sont banales, et le tout n' aucun intérêt.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]