Marc Lavoine : "Je serai toujours le petit garçon mal dans sa peau"

Marc Lavoine : "Je serai toujours le petit garçon mal dans sa peau"

Marc Lavoine.

A lire aussi

Roxane Centola

Marc Lavoine est un homme plein de surprises. Après avoir conquis les charts, il a su charmer le grand écran (comme le petit), mais aussi les librairies. A partir du mois de septembre, il sera sur les planches du Théâtre La Pépinière-Opéra dans la pièce Le Poisson belge, de Léonore Confino. A cette occasion, l'artiste s'est livré à l'hebdomadaire Version Femina et revient sur ses projets à venir.

Il y a quelques mois, Marc Lavoine publiait aux éditions Fayard l'ouvrage L'homme qui ment, une autobiographie romancée qui revient sur sa jeunesse et ses relations avec ses parents. Touchant et sincère, le roman s'est rapidement placé en tête des ventes, pour finalement devenir l'un des best-sellers de l'année. Face à ce succès, le chanteur se verrait bien troquer sa casquette d'écrivain pour celle de réalisateur, et mettre en place un nouveau projet cinématographique : "J'ai toujours préféré les passerelles aux murs. C'est pourquoi je me suis lancé dans le travail d'adaptation. Avec Jérôme Tonnerre, nous réfléchissons à la façon de porter mon livre à l'écran. (...)Et puis, pour poursuivre la série des premières fois, je m'essaierai avec ce film à la réalisation. J'ai déjà des idées d'acteurs pour incarner mes parents, mais je ne jouerai pas dedans. Ma place sera la même que celle de l'enfant du livre : je serai témoin visuel de toute cette histoire" confie-t-il à Version Femina.

Si le succès touche toutes les activités de Marc Lavoine, l'homme aux nombreux talents reste encore profondément marqué par ses blessures de jeunesse et a gardé une personnalité à fleur de peau. "J'ai encore des doutes et je serai toujours le petit garçon mal dans sa peau que j'étais. Sur scène, je suis bien car j'oublie mon corps mais le reste du temps, je travaille sur mes complexes" confie-t-il avec humilité. Mais ne serait-ce pas finalement cette pudeur et cette sensibilité, qui seraient les clefs du succès pour Marc Lavoine ?

 
35 commentaires - Marc Lavoine : "Je serai toujours le petit garçon mal dans sa peau"
  • avatar
    NOBSORG -

    Dites-moi, Marc, si vos parents culpabilisent ou ont culpabilisé face à votre mal-être ? C'est mon cas, face à mon fils de 46 ans. Je crois savoir ce que j'ai "raté"... mais je n'en suis pas sure... et de toute façon, on ne peut pas refaire le chemin à l'envers, ni lui, ni moi.
    Je compatis.

  • avatar
    spicata72 -

    comme quoi, riche et celèbre...ça change pas grand chose au sujet
    tout dépend de votre enfance, ça se rattrape jamais...et c est pas la faute à personne, ni à soi- même non plus.
    c'est juste des sensibilités, des difficultés, à s 'adapter...et les psys y peuvent pas grand chose malheureusement

    je lui souhaite du courage pour continuer malgré tout. et je compatis aussi

  • avatar
    zazou -

    (...) Malgré qu'on soit brave et salaud
    Qu'on est des complexes à gogo
    Et qu'on les aime c'est ça le pire
    Faut vivre...
    Malgré l'idéal du jeune temps
    Qui s'est usé aux nerfs du temps
    Et par d'autres repris en chantant
    Faut vivre...
    Malgré qu'en s'tournant vers l'passé
    On est effrayé de s'avouer
    Qu'on a tout de même un peu changé
    Faut vivre...
    Malgré que l'on soit du même voyage
    Qu'on vive en fou, qu'on vive en sage
    Tout finira dans le naufrage
    Faut vivre... (...)


    Faut vivre ...Mouloudji ....

  • avatar
    lagadue -

    nous sommes des millions à avoir des blessures d'enfance, pas de chance pour lui, pour nous non plus et nous vivons avec, nous resistons

  • avatar
    rachou01 -

    le mal-être d'un homme riche, beau et célébré ... ah ah ah , y a vraiment de quoi rire (jaune) quand même !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]