Marc-Olivier Fogiel : "Cyril Hanouna était en larmes sur le divan..."

Chargement en cours
 Marc-Olivier Fogiel

Marc-Olivier Fogiel

1/2
© Abaca
A lire aussi

Fabien Gallet

Ce mardi 19 janvier 2016, France 3 propose aux téléspectateurs la seconde saison de l'émission Le Divan avec Marc-Olivier Fogiel. A cette occasion, l'animateur est revenu dans les pages de TV Magazine sur le succès du programme et sur ses nouveaux invités et notamment Cyril Hanouna, qui sera présent sur le plateau dans les prochaines semaines.

Le Divan revient donc avec une deuxième saison de vingt numéros et tout autant de nouveaux invités. "C'est pour moi un espace de liberté comme il y en a rarement à la télévision, un endroit où l'on a du temps, où les invités ont un espace pour se livrer", estime le présentateur de 46 ans avant de préciser : "Pour moi, c'est l'inverse du voyeurisme ! La curiosité ne va pas dans l'intimité."

Et pour ouvrir le bal de cette nouvelle saison, Marc-Olivier Fogiel reçoit Jean-François Copé : "Je ne suis pas dupe. Je suis conscient que la venue d'hommes et femmes politiques fait partie d'une entreprise de communication". Pourtant, l'ancien animateur de On ne peut pas plaire à tout le monde, est certain qu'à "chaque fois, ils ont livré une part d'eux-mêmes, et Jean-François Copé également". "Est-ce que ça les sert ou pas ? C'est variable", ajoute-t-il.

Parmi les confidences recueillies au cours de cette nouvelle saison, celles d'un invité en particulier a retenu l'attention du journaliste : Cyril Hanouna. Le présentateur de Touche pas à mon poste a en effet montré une facette extrêmement sensible de sa personnalité. "On le connaît très très peu, indique Marc-Olivier Fogiel. Il y a un moment où il craque et il a du mal à se reprendre parce qu'il est en larmes pendant un très long moment à l'évocation de souvenirs passés. Il a totalement fendu l'armure dans cette émission", explique-t-il avant de renchérir : "En choisissant Cyril Hanouna, j'avais envie de comprendre le phénomène du moment. Il n'a pas le parcours de Françoise Hardy ou de Jean d'Ormesson (de futurs invités, ndlr), mais il m'intéresse. J'y suis allé avec une vraie pression parce que je ne voulais pas céder à la facilité. Je le sais très bien qu'on va me dire que j'invite Cyril Hanouna pour faire de l'audience... ce n'était pas l'objet."

D'autant plus que l'émission rassemble en moyenne 600 000 téléspectateurs, "ce qui représente le double de ce que la chaîne faisait auparavant", précise Marc-Olivier Fogiel. "Ce score nous permet d'inviter des personnalités aussi bien populaires que pas du tout. C'est une liberté supplémentaire !" Seule ombre au tableau : quelques refus de personnalités contactées pour participer à l'émission. "Des gens n'ont pas envie de se livrer dans un cadre comme celui-ci. D'ailleurs, si on me le proposait, je ne suis pas sûr que j'oserais... Le dernier en date à avoir décliné, c'est Nicolas Hulot. Je l'apprécie beaucoup et je connais pas mal de choses de sa vie. Mais il n'a pas souhaité s'allonger sur le divan, ce que je comprends. Dans ces cas-là, je n'insiste pas", conclut le journaliste que l'on retrouve à la radio, à la tête des émissions RTL Soir et de On refait le monde, en début de soirée.

 
8 commentaires - Marc-Olivier Fogiel : "Cyril Hanouna était en larmes sur le divan..."
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]