Marc Toesca revient sur son départ du Top 50

Chargement en cours
 Marc Toesca prend la pose pour une session photo organisée à Paris, en novembre 2015.

Marc Toesca prend la pose pour une session photo organisée à Paris, en novembre 2015.

1/2
© Abaca, JLPPA
A lire aussi

Fabien Gallet

Voilà 24 ans que Marc Toesca a quitté la tête du Top 50. Aujourd'hui, l'animateur revient pour Coulisses Médias sur son départ du programme musical, à l'occasion d'une tournée baptisée Top 50 - Partez en live, qui sillonnera la France dès le 25 février 2016 et dont il assurera la présentation.

"Salut les p'tits clous". La phrase prononcée par Marc Toesca pendant 7 ans dès sa prise d'antenne est devenue culte, tout comme l'émission elle-même. Peut-être s'en servira-t-il à nouveau dans le cadre du spectacle Top 50 - Partez en live qui ravivera les souvenirs des fans grâce à des lives de chanteurs et de groupes des années 80 et 90, des anecdotes et des karaokés. Une nouvelle aventure à laquelle ne s'attendait pas du tout l'animateur. "Je pensais vraiment que c'était quelque chose qui était derrière moi, confie-t-il. J'avais besoin d'en­ter­rer toute l'his­toire pour passer à autre chose, ce qui est un peu normal". Il faut dire qu'avant son départ en 1991, l'émission diffusée sur Canal + connaissait un succès fou.

Avec du recul Marc Toesca ne regrette pour autant pas son choix. "Pour moi, c'était indispensable d'arrêter. Quand j'en ai parlé aux patrons de Canal de l'époque, Lescure et De Greef, ils m'ont dit 'Mais pourquoi tu arrêtes ? Ça marche.' Je leur ai dit : 'Je préfère arrêter parce que ça marche.' Mais de toute façon, j'étais arrivé au bout d'un cycle, estime l'animateur avant de préciser que le rythme intensif avait joué sur sa décision : "Six émissions par semaine, ça use malgré tout. Le public était un public adolescent et je commençais à me sentir vieux aussi. Je me sentais un peu décalé par rapport au public".

Pourtant, c'est avec plaisir qu'il s'apprête à renouer avec l'esprit de l'émission. "Il me tarde que ça commence parce que c'est génial de pouvoir faire ça. Monter sur une scène du Zénith, être face à 5000 ou 6000 spectateurs et à la fois raconter une histoire, présenter des groupes. En plus, ce sont des retrouvailles avec les Négresses Vertes, les Pow Wow, Les Avions, Zouk Machine. Ce sont des gens que j'ai perdus de vue depuis 20 ans et là, on va se retrouver en live, c'est drôle comme tout. On est tous surexcités de faire ça, c'est une chance et une expérience unique", conclut Marc Toesca.

 
0 commentaire - Marc Toesca revient sur son départ du Top 50
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]