Maria Sharapova entre à Harvard

Chargement en cours
 La joueuse de tennis Maria Sharapova, ambassadrice de la marque Porsche lors d'une présentation dans le quartier de Mayfair à Londres, en juin 2015.

La joueuse de tennis Maria Sharapova, ambassadrice de la marque Porsche lors d'une présentation dans le quartier de Mayfair à Londres, en juin 2015.

1/2
© BestImage, Zuma Press
A lire aussi

Hélène Garçon

Après qu'elle ait été contrôlée positive à un prélèvement antidopage lors de l'Open d'Australie en janvier dernier, la joueuse de tennis Maria Sharapova s'est fait suspendre des courts de tennis pendant deux ans. Une césure que la sportive de 29 ans va mettre à profit en retournant sur les bancs de l'école. La jolie blonde intégrera, en effet, l'université d'Harvard, aux Etats-Unis, dès la rentrée prochaine.

Ancienne numéro un mondial du tennis féminin, la championne russe sera-t-elle aussi performante en amphithéâtre ? Depuis que Maria Sharapova a annoncé, le 7 mars dernier, avoir été suspendue suite à un contrôle positif au Meldonium, médicament prohibé depuis le 1er janvier 2016, l'avenir de la joueuse de tennis demeurait incertain. C'était sans compter sur la volonté de la championne de la petite balle jaune, qui a su rebondir en décidant de reprendre des études d'économie. C'est sur sa page Facebook qu'elle a annoncé la bonne nouvelle, en publiant une photo la montrant devant la Harvard Business School, l'une des plus prestigieuses écoles de management au monde, basée à Boston. "Je ne sais pas comment c'est arrivé mais salut Harvard ! Impatiente de commencer le programme !" a-t-elle écrit sous le cliché, ne donnant pas plus de précision quant au cursus qu'elle a choisi.

Jusqu'à l'annonce de sa suspension, en mars dernier, Maria Saharapova était la joueuse de tennis la mieux payée au monde grâce à ses nombreux partenariats avec des marques de luxe comme Porsche, Nike ou encore l'horloger TAG Heuer. Selon le magazine américain Forbes ,spécialisé dans l'économie, les revenus de la ravissante sportive auraient chuté de huit millions de dollars sur un an, avec, pour cause, la rupture de plusieurs contrats depuis l'annonce de son contrôle positif.

Loin de nier les faits, la championne de tennis russe a pris la totale responsabilité de ses actes, comme elle l'annonçait lors de la conférence de presse du 7 mars 2016. "Depuis 10 ans, je prends un médicament sur prescription de mon médecin de famille, s'est-elle expliquée. Ce médicament n'était pas sur la liste des produits prohibés par l'Agence mondiale antidopage, mais le règlement a changé le 1er janvier dernier et ce médicament est devenu un produit prohibé, ce que j'ignorais", a poursuivi la jolie blonde, avant d'ajouter : "Je suis pleinement responsable, j'ai fait une énorme erreur. (...) J'espère que j'aurai une autre chance". Cinq jour après cette annonce, Maria Sharapova faisait appel de sa suspension auprès du Tribunal arbitral du sport, qui devrait rendre sa décision, au plus tard, le 18 juillet prochain.

 
0 commentaire - Maria Sharapova entre à Harvard
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]