Marion Bartoli va mieux et s'apprête à courir un marathon

Chargement en cours
 Marion Bartoli assiste à la présentation de sa collection exclusive "Love Fila by Marion Bartoli" à Paris, le 17 mai 2016.

Marion Bartoli assiste à la présentation de sa collection exclusive "Love Fila by Marion Bartoli" à Paris, le 17 mai 2016.

1/2
© Abaca, Wyters Alban
A lire aussi

Hélène Garçon

Depuis sa sortie de l'hôpital en juillet 2016, où elle a été admise pour vaincre un virus qui l'empêchait de se nourrir normalement, Marion Bartoli va mieux, mais n'est toujours pas guérie. La joueuse de tennis s'est confiée dans l'émission 50min Inside sur ces derniers mois qu'elle a vécus comme "les pires de sa vie", et a apporté quelques bonnes nouvelles quant à son état de santé.

C'est avec le sourire et lestée de quelques kilos que Marion Bartoli est apparue dans l'émission 50min Inside, diffusée le 10 septembre 2016 sur TF1. Depuis le début de l'été, la joueuse de tennis lutte contre un mystérieux virus, qui lui a fait perdre de nombreux kilos en l'empêchant de s'alimenter normalement. Un véritable "calvaire" pour Marion Bartoli qui est revenue pour l'émission sur le plus dur combat qu'elle ait jamais mené. "Des périodes difficiles j'en ai connues, des batailles j'en ai livrées, mais je crois que j'ai vécu les pires trois derniers mois de ma vie", confiait la jeune femme de 31 ans au micro de TF1.

Marion Bartoli a vécu "un enfer"

Au début du mois de juillet 2016, la sportive, au bout de ses forces, était écartée du tournoi senior de Wimbledon pour "raisons médicales" et décidait de se faire soigner. D'abord dans un centre en Italie pour passer une batterie de tests, puis dans un hôpital proche de Paris où les médecins se sont attaqués à son virus, la plaçant alors sous sonde gastrique. "J'ai vécu vraiment un enfer", confie Marion Bartoli. "D'être perfusée et d'être alimentée uniquement sous forme de sonde avec un tube dans l'estomac pour vous faire ingérer des calories parce que je n'arrivais plus à les manger... Des moments de très, très grandes solitudes, j'en ai vécus".

Des signes encourageants de guérison

Marion Bartoli commence pourtant à apercevoir le bout du tunnel, et aurait repris une dizaine de kilos. La sportive a gagné une bataille, mais n'a toujours pas gagné la guerre, comme elle le précise dans l'émission : "Quand ça sera terminé, je pense que je dirai 'Alleluia !' parce que je ne suis pas encore guérie, mais j'ai vécu un cauchemar".

Pour prouver qu'elle était sur le chemin de la guérison, Marion Bartoli annonçait au début du mois de septembre, sur son compte Instagram, qu'elle comptait participer au marathon de New York, prévu pour le mois de novembre 2016. Malgré sa maladie, la tenniswoman trouve tout de même le courage de courir pour les enfants de l'association Team For Kids, et s'entraîne déjà avec l'aide d'un coach sportif.

 
9 commentaires - Marion Bartoli va mieux et s'apprête à courir un marathon
  • avatar
    gauloisdechu -

    Sachant le grand nombre de" vrais" malheureux , les élucubrations de cette nombriliste , bavarde et extravertie sont écoeurantes .

  • avatar
    cachalo -

    he bien marion va y va courir le marathon , et ne nous casse aps les bonbons , arretes ton cinema soit tu es malade , soit tu vas bien quelle idee de faire parler de sois comme cela popo amen

  • avatar
    leeroy -

    courir un marathon , n'importe quoi pauvre débile

  • avatar
    save35 -

    elle est pas dutout guérie mais totalement malade et anorexique après avoir été boulimique quand elle jouait au tennis...
    pas besoin d'être un grand psychiatre pour s en apercevoir !
    "un virus qui empêche de manger" Houaaaa ça doit être grave....
    Mais courir un marathon vu son physique c est typiquement un comportement anorexigène

    avatar
    Talibur -

    vous avez eu votre diplôme de médecine ou ?? Faut reprendre les études car vous êtes VRAIMENT a coté de la plaque

  • avatar
    yug001 -

    Pas de chance pour les amateurs de Tennis déjà que Eurosport est nul pour des couvertures de grands événements tels que Roland et l'US Open, en plus y retrouver des commentateurs célèbres et intéressants tels Guy Forget JP Lotte et Henri Leconte et devoir regarder la finale Dame sans le son : les bavardages constants de cette débile qui décrit le match que nous sommes en train de regarder et ses conseils aux joueurs (' même Joko et Roger...) RAS LE BOL place à Camille et autres vrais pros Même Cornet est plus compétente ( d'ailleurs plus que sur le terrain....)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]