Messmer raconte ses débuts dans l'hypnose

Chargement en cours
 Messmer l'hypnotiseur lors du photocall du MIPCOM à Cannes, le 14 octobre 2014.

Messmer l'hypnotiseur lors du photocall du MIPCOM à Cannes, le 14 octobre 2014.

1/2
© Abaca, Piovanotto Marco
A lire aussi

Hélène Garçon

Le samedi 28 janvier 2017, Arthur animait un nouveau numéro de son émission "Stars sous hypnose" sur TF1, avec la participation du prestidigitateur canadien Messmer. Lors d'une interview accordée à Télé Loisirs, le célèbre hypnotiseur est revenu sur son don, hérité de son grand-père.

Depuis dix ans, Messmer, de son vrai nom Éric Normandin "fascine" le Québec et la France avec ses talents d'hypnotiseur. Si sa carrière est relativement récente, son don, lui, remonte à bien plus longtemps, puisqu'il lui a été transmis par son grand-père qui s'amusait à endormir les poules devant lui. "Quand j'étais petit je trouvais ça magique ! Lorsque j'ai eu sept ans, il m'a offert un livre sur la force du mental", raconte Messmer au magazine Télé Loisirs.

Deux ans après avoir épluché le manuel, il pratique pour la première fois l'hypnose. Non pas sur des poules, comme son grand-père, mais sur des camarades de classe ! "J'ai essayé ça sur mes copains de classe et ça a marché !", raconte Messmer, pas peu fier de son exploit qui, à l'époque, lui avait pourtant donné une grande frayeur. "J'ai créé une catalepsie de son bras, il n'était plus libre de ses mouvements. J'ai eu un moment de panique car j'ai craint de ne pouvoir le rétablir dans sa mobilité", explique-t-il à la revue télévisée, avant de rassurer les lecteurs : "Finalement si... C'était la première fois, j'avais neuf ans."

Hypnotiseur de père en fils

Dès lors, Messmer n'a cessé de développer sa faculté d'hypnotiser laquelle, à l'en croire, ne serait pas réservée à des privilégiés, mais communément répandue. "Je compare ça au chant : tout le monde peut chanter mais chante-t-on tous bien ? Moi j'ai appris plein de techniques pour comprendre le fonctionnement du cerveau", explique le prestidigitateur de 45 ans, qui a transmis son savoir à ses enfants et petits-enfants.

"J'ai donné le livre à mes enfants", s'amuse-t-il. "Mes fils se sont donnés le défi de monter un spectacle prochainement. Mon petit-fils, Mathis m'a vu faire tout petit et à trois ans et demi il m'a imité à la crèche !", raconte-t-il avec fierté. Messmer peut dormir tranquille : la relève est assurée !

 
2 commentaires - Messmer raconte ses débuts dans l'hypnose
  • avatar
    JOSS71 -

    Je préfère les street magicians tels que Mat Franco, David Blaine, Dynamo, Chris Angel, Yam qui font des trucs en pleine rue absolument sidérant, totalement incompréhensibles!...

  • avatar
    BAZOOKA -

    Je crois à l'ypnose mais pas fait avec un charlatan !! Pour qui nous prend t-on ????? c'est un imposteur et les complices aussi

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]