Michèle Laroque incarne la mère d'un ado accusé de viol sur France 2

Michèle Laroque incarne la mère d'un ado accusé de viol sur France 2

Michèle Laroque

A lire aussi

Fabien Gallet

Mercredi 4 novembre 2015, France 2 diffuse le téléfilm Un fils, dans lequel Michèle Laroque interprète la mère d'un adolescent accusé de viol. Un rôle dramatique sur lequel l'humoriste a accepté de revenir dans une interview accordée à TV Magazine.

Michèle Laroque incarne Mathilde, dont le fils de 16 ans, Florian, a semble-t-il violé une jeune lycéenne. Un scénario qui touche un sujet tabou et qui met en avant le doute d'un parent face à une situation délicate. "C'est un film important qui donne une réponse forte, estime Michèle Laroque. "Et je retrouvais Alain Berliner, avec lequel j'avais déjà tourné Ma vie en rose. J'aime comme il raconte. Il n'a pas peur de la vérité et, avec ses acteurs, il est bienveillant", précise-t-elle.

Pour les besoins du film, l'humoriste s'est donc mise dans la peau d'une mère pleine d'incertitudes. "Elle a une réaction animale de survie qui lui fait perdre son échelle des valeurs. Avant de réaliser que son fils doit comprendre et assumer les conséquences de son acte pour se construire". Pour Michèle Laroque, "il n'y a pas de doute à avoir. Il faut être intransigeant dans ce genre de situation. Il y a mille choses qui peuvent expliquer ce qui s'est passé. Mais il n'y a pas d'excuse. Il faut prévenir les enfants - les filles comme les garçons - qu'un non est un non. Même quand il est prononcé faiblement. Ça évitera des drames", juge l'actrice.

Avec ce rôle, elle a d'ailleurs reçu le prix d'interprétation au Festival de la fiction TV de La Rochelle en 2014. "Ça fait toujours très plaisir de savoir que ce qu'on a fait sincèrement est réussi aux yeux des professionnels (...). Mais je préfère l'amour du public aux récompenses", admet celle que l'on reverra prochainement au théâtre à l'affiche du spectacle culte qui fera bientôt son grand retour : Ils s'aiment.

Michèle Laroque en a profité pour en dire plus sur ce retour : "En septembre 2016, nous reprendrons ce spectacle à l'Olympia, mais dans une nouvelle formule, avec trois couples : Pierre et moi, Muriel (Muriel Robin ndlr) et moi, Pierre et Muriel !, explique-t-elle. Rejouer ces anciens sketchs me fait très plaisir, surtout le fait de former un couple inédit avec Muriel !", confie l'actrice.

 
19 commentaires - Michèle Laroque incarne la mère d'un ado accusé de viol sur France 2
  • politiquementcorrect -

    Tous ces bateleurs, qu'ils soient sympathiques ou antipathiques, se croient tous si uniques qu'ils partagent unanimement le même besoin d'étaler leurs vies privées respectives.............. dont tout le monde se contrefout!
    Mon amis, à moi, a 51 ans de moins que moi et nous partageons beaucoup de choses ensemble depuis des années! Vous vous en tapez? Et bien vous avez bien raison!

  • droitecoll -

    Les actrices et acteurs de gauche à l'honneur pour de magnifiques navets ! En plus cette chaîne publique qui n'a pas le courage d'affronter la réalité ,à part virer ce qui ne sont pas d'accord ! Je ne regarde plus cette chaîne et demande une remise sur la redevance .

  • latortue51 -

    je ne trouve pas du tout que le film apporte des réponses fortes:le scenario amène une fin gnangnan: toute la famille s'en va enlacée et réconciliée parce que le garçon a écrit une lettre d'excuses !!! pour un viol avéré, ça laisse croire que ce n'est finalement pas si grave, je déplore que le scénario n'ait pas prévu une prise de responsabilité totale, c'est un bien mauvais exemple. Quant à la jeune fille, elle fait les frais de tout ça, compte tenu qu'on la présente quand même comme une allumeuse, bien commode;

  • BOB7235 -

    Bonjour
    Voila une soirée ou je vais zapper la 2 passer un soirée avec cette fofolle,le politique qui se l'a paie n'est pas difficile.
    Cordialement Bob7235

  • helenesouris21 -

    dans ses moments de détresse. C 'est du n 'importe quoi. L' interprétation de Michèle Laroque est parfaite, rien à dire, mais à sa place j' aurai refusé de jouer par rapport à la fin. Honte au scenariste

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]