Miss, elles ont été victimes d'un maître-chanteur

Chargement en cours
 Justine Kamara (Miss Lorraine) pose dans les rues de Montpellier, le 3 décembre 2016.

Justine Kamara (Miss Lorraine) pose dans les rues de Montpellier, le 3 décembre 2016.

1/2
© Abaca, Alain Robert
A lire aussi

Fabien Gallet

Qui veut la peau des Miss ? Il y a quelques jours, un "corbeau" a fait chanter Miss Lorraine 2016, en faisant parvenir à la presse une photo compromettante de la jeune femme. Elle n'est pas la seule à avoir fait les frais de ce genre d'individu, poussé à agir par vengeance, jalousie ou par simple désir de blesser et briser un rêve.

Le règlement de l'élection nationale Miss France 2017 est clair : une candidate ne doit "pas avoir participé à des séances photos, captations audiovisuelles et/ou tout type d'événements susceptibles de permettre une exploitation auprès du public d'images dans lesquelles la candidate apparaît totalement ou partiellement dénudée (notamment sans sous-vêtements ou vêtements laissant apparaître des parties intimes) et/ou d'images la représentant à caractère érotique et/ou pornographique". Pour autant, parmi les prétendantes au titre, certaines possèdent quelques clichés de ce genre et des individus mal intentionnés ont décidé de s'en servir contre elles.

"Une miss avec une arme... Sympathique les valeurs de Miss Fran­ce..."

C'est le cas de Justine Kamara alias Miss Lorraine, jeune étudiante en école de commerce qui a été victime d'un mystérieux corbeau il y a quelques mois. En effet, ce dernier a eu l'idée de ressortir un ancien cliché compromettant, comme l'a récemment révélé le journal Le Républicain Lorrain qui a reçu la photo en question et "un e-mail malveillant plein d'amalgames et de sous-entendus douteux". "Une miss avec une arme... Sympathique les valeurs de Miss Fran­ce... (...) Cela ne gêne pas le comité Miss Bourgogne qui gère la région Lorraine et ne dit rien... Belle image!", écrivait l'anonyme décrivant l'image où, effectivement, la jeune femme apparaissait arme au poing face à l'objectif.

Contactée par le journal, cette dernière n'a pas manqué de se défendre. "Je suis contente que vous m'en parliez, c'est le moment de crever l'abcès. Mes proches et ma famille ont reçu aussi ces mails ainsi que toutes les candidates. Il s'agit de photos que j'avais fait quand j'avais 15 ans au cours d'une séance de shoo­ting", a-t-elle expliqué avant de préciser : "Il y avait plusieurs thèmes : celui de la nature et ceux du goût, de la saveur et du milieu du rap prises en studio. D'ailleurs Sylvie Tellier a été mise au courant par le comité Miss Bourgogne. J'avais mis ces photos sur ma page Facebook et le photographe sur la sienne."

Fort heureusement, le corbeau n'aura finalement pas mis en péril la candidature de Justine Kamara. Cette dernière est toujours en course pour le titre de Miss France 2017 et défilera donc le 17 décembre prochain lors de la cérémonie diffusée en direct sur TF1.

Miss Centre Val-de-Loire : directement destituée !

Margaux Legrand-Guérineau, ex-Miss Centre Val-de-Loire, a, elle, eu bien moins de chance. En octobre dernier, la jolie jeune femme confiait sur son compte Facebook abandonner la compétition pour des "raisons personnelles". Or, quelques jours plus tard, elle changeait de discours pour ne plus à avoir à mentir. "En réalité, c'est une destitution, je n'ai pas abandonné", avouait-elle à La Nouvelle République. "Un mois après l'élection, Sylvie Tellier m'a appelée pour me dire qu'elle avait reçu par courrier anonyme des photos dénudées de moi. (Elle) m'a conseillé de dire que j'abandonnais pour des raisons personnelles, car sinon cela pourrait créer un buzz médiatique, ce que j'ai fait", ajoutait-elle.

Des clichés réalisés "il y a trois ans et demi avec un ami photographe", qui n'ont évidemment pas plu à la directrice générale du comité Miss France. Pourtant, Margaux les voit plutôt comme des photographies "artistiques en 'topless' caché, pas vulgaires ni érotiques, destinées à rester privées avant de les utiliser pour un book professionnel à l'avenir. Mais j'assume ce que j'ai fais et surtout ce que je SUIS !". Des arguments qui n'auront malheureusement pas permis à la belle de 22 ans de sauver sa place.

La jeune femme a contacté Sylvie Tellier "pour savoir de quelles photos il s'agissait, les récupérer et tenter de savoir qui a pu les envoyer", mais cette dernière ne lui aurait "jamais répondu". C'est donc sa première dauphine, Cassandre Joris, Tourangelle de 20 ans, qui représentera le Centre Val-de-Loire le 17 décembre 2016.

 
109 commentaires - Miss, elles ont été victimes d'un maître-chanteur
  • avatar
    Sm61 -

    Quelle vipère cette S.Telier !

  • avatar
    manolo59 -

    Je ne comprends pas comment Orange peu laisser certains commentaires se propager sur son site. Tout article publié donne lieu à un déchainement de propos xénophobes et homophobes de la part de personnes qui sont finalement à plaindre car ils sont aigris et malheureux. Nous subissons tous la crise économique et il ne faut pas se tromper de cible.
    Quand les riches se font la guerres..., ce sont les pauvres qui meurent, Jean Paul Sartre.

  • avatar
    nossamel -

    Bravo Miss Tellier qui donne du crédit à un courrier anonymes.!!!!!!!!!!!!!!!!
    Elle est pire que madame de..................

  • avatar
    niky28 -

    les critiques c'est facile à distribuer, mais si on cherche la petite bête, personne ne peut ce présenter ,

  • avatar
    Sniper2 -

    " Donnez-leur des jeux et du pain" ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]