Morandini : l'enquête pour harcèlement sexuel classée sans suite

Chargement en cours
 Jean-Marc Morandini fait une déclaration à la presse dans un salon de l'hôtel Radisson à Boulogne-Billancourt, le 19 juillet 2016.

Jean-Marc Morandini fait une déclaration à la presse dans un salon de l'hôtel Radisson à Boulogne-Billancourt, le 19 juillet 2016.

1/2
© BestImage, Agence
A lire aussi

Hélène Demarly

Dans l'enquête ouverte sur Jean-Marc Morandi, les faits de harcèlement sexuel ont été classés sans suite. L'animateur reste malgré tout poursuivi pour "corruption de mineurs aggravée".Dans l'affaire de harcèlement sexuel sur les castings controversés pour une websérie de Jean-Marc Morandi, le parquet a finalement décidé de classer sans suite l'enquête préliminaire ouverte pour "travail dissimulé", pour cause d'"infractions insuffisament caractérisées", selon une source judiciaire jointe par l'AFP mercredi 18 janvier. L'affaire date de l'été, quand Les Inrockuptibles avaient livré, le 12 juillet 2016, les témoignages de deux comédiens dénonçant les conditions de castings et les scènes osées qu'ils avaient dû tourner pour la websérie "Les Faucons". Cinq jeunes au total avaient alors porté plainte contre l'animateur.

Une enquête qui manque de preuves

Rapidement après la parution de l'enquête des Inrocks, le producteur français faisait l'objet de plusieurs plaintes. Une personne responsable du casting se faisant appeler "Catherine", aurait notamment demandé aux comédiens de façon pressante d'envoyer des vidéos d'eux nus ainsi que des vidéos de masturbation. En août, une enquête pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé" était ouverte par le parquet de Paris visant Jean-Marc Morandini et sa société Ne zappez pas ! Production. Fin septembre, il était entendu par la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne (BRDP). Puis, celui-ci avait à son tour déposé plainte pour "tentative de chantage" à l'encontre des cinq comédiens, mais sa plainte avait été classée.

Jean-Marc Morandini reste malgré tout toujours mis en examen dans une autre enquête, ouverte pour "corruption de mineurs aggravée".

 
33 commentaires - Morandini : l'enquête pour harcèlement sexuel classée sans suite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]