Mylène Demongeot : "Je n'ai jamais eu l'âme maternelle"

Chargement en cours
 Mylène Demongeot lors de l'avant-première du film "L'Odyssée" à Paris, le 3 octobre 2016.

Mylène Demongeot lors de l'avant-première du film "L'Odyssée" à Paris, le 3 octobre 2016.

1/2
© BestImage, Giancarlo Gorassini
A lire aussi

Fabien Gallet

À 81 ans, Mylène Demongeot a une carrière d'actrice bien remplie. Au gré des quelques soixante années passées devant la caméra, elle n'a toutefois pas pris le temps, ni même eu l'envie, de devenir mère. Un choix qu'elle a expliqué dans les colonnes du magazine Ici Paris.

Sur les planches, à la télévision ou sur grand écran, Mylène Demongeot est toujours sur le devant de la scène. Celle qui sera le 22 mars 2017 à l'affiche du film "Sage Femme", aux côtés de Catherine Frot et Catherine Deneuve, a pris du temps pour répondre aux questions du magazine Ici Paris, en kiosque le 22 février 2017. Interrogée sur sa vie amoureuse, la star de "Fantomas" est revenue sur son idylle avec son époux, le scénariste Marc Simenon décédé en 1999 après une chute accidentelle, et a expliqué pourquoi elle n'avait jamais voulu retrouver l'amour. "On est trop bien toute seule", a-t-elle assuré, avant d'ajouter : "Je resterai la femme d'un seul homme bien que j'aie eu un certain nombre de propositions. (...) Ce que je ne veux pas, c'est ranger, faire à manger, m'occuper du linge..."

"Je n'aime pas les enfants mal élevés"

Si Mylène Demongeot préfère rester seule et ne pas s'engager, elle n'a pas non plus souhaité avoir d'enfant au cours de sa vie. Un choix qu'elle ne regrette pas une seule seconde. "Je n'ai jamais eu l'âme maternelle", a-t-elle confié avant de poursuivre : "Grâce à mon mari, j'ai eu plein d'autres rôles. J'ai été sa femme, sa maîtresse, sa mère, sa collaboratrice, sa secrétaire, sa bonne, j'ai été tout pour lui." La comédienne est d'ailleurs convaincue qu'elle n'aurait pas pu être une mère à temps plein. "Comme je n'aime pas les enfants mal élevés, il m'aurait fallu du temps pour bien élever les miens, or du temps, je n'en aurais pas eu beaucoup à leur consacrer", a-t-elle précisé.

C'est donc seule que Mylène Demongeot doit affronter les problèmes du quotidien, notamment ses déconvenues financières. En outre, depuis cinq ans, elle se bat en justice contre la banque Neuflize OBC, laquelle lui doit 2 millions d'euros, l'un de ses employés l'ayant escroquée. "Je n'en peux plus. Je suis à bout. (...) J'ai l'impression que cette banque attend juste ma mort pour enterrer avec moi cette affaire", a-t-elle regretté.

 
4 commentaires - Mylène Demongeot : "Je n'ai jamais eu l'âme maternelle"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]