Nolwenn Leroy et Camélia Jordana chantent pour les victimes des attentats

Nolwenn Leroy et Camélia Jordana chantent pour les victimes des attentats

Camélia Jordana

A lire aussi

Fabien Gallet

Un hommage qui restera gravé dans les mémoires. Ce vendredi 27 novembre 2015, deux semaines jour pour jour après les attentats qui ont meurtri la France, le 13 novembre dernier, ôtant la vie à 130 innocents, s'est tenue la cérémonie de l'hommage national.

Plus de deux mille personnes sont venues assis­ter à "l'hommage natio­nal et solennel" aux victimes des atten­tats de Paris et Saint-Denis, dans la cour d'honneur de l'hôtel national des Invalides. À cette occasion, trois chanteuses sont venues interpréter Quand on a que l'amour, le titre mythique de Jacques Brel, devant les familles des disparus, les blessés, et la classe politique réunie.

Après une vibrante Marseillaise, Nolwenn Leroy, Camélia Jordana et Yael Naïm sont venues délivrer en musique un message de paix.

"Quand on n'a que l'amour pour parler aux canons et rien qu'une chanson pour convaincre un tambour alors, sans avoir rien que la force d'ai­mer, nous aurons dans nos mains, amis, le monde entier". Des paroles qui ont été reprises avec émotion par les trois interprètes ne manquant pas d'émouvoir l'assemblée dont le président François Hollande. Un hommage symbolique qui a débuté avec Yael Naim, la chanteuse d'origine franco-israélienne, suivie tour à tour par Camélia Jordana et la Bretonne Nolwenn Leroy. Une véritable preuve de diversité mais aussi et surtout d'unité après ces dramatiques événements. Au cours de cette poignante interprétation, les portraits des victimes ont été diffusés sur un écran géant.

Après la prestation touchante de la cantatrice Nathalie Dessay avec la chanson de Barbara, Perlimpinpin, les noms et âges de chacun des 130 disparus ont été récités, avant qu'une minute de silence ne soit respectée.

Enfin, le président a livré un discours émouvant, insistant sur la place de la musique. "C'est cette musique qui était insupportable aux terroristes. C'est cette harmonie qu'ils voulaient casser, briser, c'est cette joie qu'ils voulaient ensevelir dans le fracas de leurs bombes. Eh bien, ils ne l'arrêteront pas", a-t-il déclaré. "Et comme pour mieux leur répondre, nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles, nous continuerons à aller dans les stades et notamment au stade si bien nommé, le Stade de France à Saint-Denis", a-t-il poursuivi avant de conclure : "La France vivra, elle vivra plei­ne­ment au nom des morts (...). Vive la Répu­blique et vive la France".

 
6 commentaires - Nolwenn Leroy et Camélia Jordana chantent pour les victimes des attentats
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]