Ophélie Meunier (Le Tube) : "Je n'ai pas volé ma place"

Ophélie Meunier (Le Tube) : "Je n'ai pas volé ma place"

Ophélie Meunier

A lire aussi

Fabien Gallet

Depuis la rentrée, Ophélie Meunier a pris les commandes de l'émission Le Tube, sur Canal+, présentée auparavant par Daphné Bürki (cette dernière ayant elle même récupéré les rênes de La Nouvelle Edition). La chaîne cryptée a ainsi décidé de donner sa chance à la jeune journaliste, surtout connue pour avoir été la Miss Météo du Grand Journal. Deux mois après ses débuts sur le programme, diffusé chaque samedi midi, cette dernière revient pour le magazine GQ sur cette nouvelle expérience.

La rentrée n'a pas été facile pour la jolie remplaçante de Daphné Bürki. Elle-même en est consciente. Il faut dire qu'Ophélie Meunier a essuyé quelques critiques dès la diffusion du premier numéro, notamment sur les réseaux sociaux. Celle qui officiait en tant que chroniqueuse dans La Nouvelle Edition au côté d'Ali Baddou puis dans le Petit Journal de Yann Barthès, avec sa fameuse "Minute Pop", ne se démonte pas pour autant. Mieux, elle reste convaincue d'être la bonne personne pour animer cette émission. "J'ai fait une année de chronique médias sur la chaîne, j'étais préposée à l'exercice, il y avait quand même une certaine logique (de se retrouver à la tête de l'émission Le Tube, ndlr)", estime la jolie journaliste de 27 ans. "Si on me met quelque part, c'est parce qu'on a estimé que je le méritais. Je n'ai pas volé ma place" poursuit-elle.

Et si elle reconnaît cependant que tout est "allé plus vite que ce qu'(elle) avait imaginé", elle reste forte, concentrée sur ses objectifs comme une "guerrière". "Je viens du mannequinat, un milieu dans lequel on prend de sacrées tartes. Il était hors de question d'abandonner", précise-t-elle. Elle n'hésite d'ailleurs pas à jouer de son physique : "Continuez de me dire que je suis jolie, ça me va très bien. On fait de la télé. Tout le monde sait qu'il y a une part d'esthétique", explique sans détour la présentatrice, avant d'ajouter : "Je ne vais pas me plaindre".

Désormais, elle s'autorise à regarder vers l'avenir et n'hésite pas à revoir ses ambitions à la hausse : "Présenter le JT ou un magazine de société" ? Pour elle cela serait "génial".

 
1 commentaire - Ophélie Meunier (Le Tube) : "Je n'ai pas volé ma place"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]