Patrick Poivre d'Arvor rend hommage à sa fille disparue

Chargement en cours
 Patrick Poivre d'Arvor invité du talk-show "100% Bachelot" sur RMC Radio à Paris, le 7 décembre 2016.

Patrick Poivre d'Arvor invité du talk-show "100% Bachelot" sur RMC Radio à Paris, le 7 décembre 2016.

1/2
© Abaca, Domine Jerome
A lire aussi

Justine Fiordelli

Ce 27 janvier 2017, cela fait exactement 22 ans jour pour jour que la fille de Patrick poivre d'Arvor, Solenn, s'en est allée. Sur son compte Twitter, le journaliste de 69 ans a tenu à lui rendre hommage.

Le 27 janvier 1995, la vie de Patrick Poivre d'Arvor a pris un nouveau tournant. Sa fille Solenn - née de la relation avec son ex-femme Véronique - mettait fin à ses jours à seulement 19 ans. Alors qu'elle était atteinte d'anorexie mentale, cela fait aujourd'hui 22 ans qu'elle nous a quittés. Si son souvenir reste aujourd'hui indélébile, le journaliste qui a longtemps été à la tête du JT de 20h, s'en souvient comme si c'était hier et a décidé de prendre la parole sur son compte Twitter pour lui rendre hommage.

Un message touchant, dans lequel il n'a pas oublié de mentionner la Maison de Solenn, un établissement qu'il a fondé en 2004 avec Bernadette Chirac en sa mémoire, et qui accueille, en plein Paris, des adolescentes souffrant de troubles du comportement. "27 janvier 1995. Solenn s'envole à jamais laissant un vide béant. Mais elle est toujours là grâce à la Maison de Solenn", a-t-il écrit.

"On avait une vraie compli­cité"

Les années passent mais la douleur reste. Dans une interview accordée à Gala, en mai 2015, Patrick Poivre d'Arvor avouait que sa fille Solenn lui manquait terriblement. "On avait une vraie compli­cité, bien au-delà de la simple rela­tion père-fille. Elle me manque. En même temps elle est là. Dans le coeur de ceux qui l'ont aimée. Et dans cet hôpi­tal, la Maison de Solenn, que l'on a créé en 2004 pour combattre cette mala­die...", a-t-il raconté, avant de se souvenir du mal qui la rongeait, à savoir l'anorexie mentale."C'était l'été de ses quinze ans. Elle reve­nait d'un séjour aux Etats-Unis, a éprouvé le besoin de faire un régime, un régime mal maîtrisé, et les choses se sont enchaînées", se souvient-il.

Une bien triste étape de la vie de Patrick Poivre d'Arvor, qui a également perdu deux autres filles : "La première, Tiphaine, a été victime de la mort subite du nour­ris­son. Au moment de sa naissance, comme de sa mort, j'étais en repor­tage, loin, je n'ai pas eu le temps de vrai­ment la connaître et cela résonne comme un regret. Puis, il y a eu celle que l'on souhai­tait appe­ler Garance, qui n'a pas vu le jour car sa mère a eu un acci­dent de voiture et a perdu le bébé à quelques jours du terme."

 
10 commentaires - Patrick Poivre d'Arvor rend hommage à sa fille disparue
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]