Pierre Bellemare quitte Paris et parle de son AVC

Chargement en cours
 Pierre Bellemare assiste à la remise de prix Alphonse Allais, au restaurant La Crémaillère à Montmartre, le 19 janvier 2015.

Pierre Bellemare assiste à la remise de prix Alphonse Allais, au restaurant La Crémaillère à Montmartre, le 19 janvier 2015.

1/2
© Abaca, Domine Jerome
A lire aussi

Hélène Garçon

Alors qu'il était interviewé par Ici Paris, Pierre Bellemare a donné de ses nouvelles. Et il va bien ! Avec la publication d'un nouvel ouvrage "Curieux objets, étranges histoires" aux éditions Flammarion, Pierre Bellemare prouve qu'il n'a aucunement l'intention de rendre son tablier, et ce, malgré un AVC survenu il y a cinq ans. Un accident qui lui a laissé de nombreuses séquelles. "A la suite de cet AVC, j'ai perdu la quasi-totalité de ma vue à l'oeil gauche, confie l'ancien animateur radio. Je commence à m'y habituer, mais je ne conduis plus. J'ai surtout un problème de paralysie dans les jambes qui m'oblige à marcher avec une canne". L'incident s'est produit dans une gare ferroviaire, alors que l'animateur d'Enquêtes Impossibles sur NT1 se hâtait pour prendre une correspondance. Depuis cet épisode malheureux, Pierre Bellemare se dit "traumatisé" et n'a plus jamais remis les pieds dans un train.

Malgré ses problèmes de santé, l'écrivain octogénaire n'a pas renoncé à ses projets : "Je veux travailler jusqu'au bout, affirme-t-il. La retraite, ce n'est pas pour moi, je ne sais pas ce que c'est. J'ai toujours aimé raconter des histoires, je le fais dans mes livres", à défaut de le pratiquer à la radio. "J'aurais aimé continuer à raconter mes histoires à la radio, admet- il. Mais curieusement, à partir du moment où vous avez un certain âge, bien que ma voix n'ait absolument pas bougé, on vous signifie que c'est trop tard. Je ne vais pas me battre, mais je regrette qu'on me ferme la porte au nez" a-t-il révélé avec un peu d'amertume.

Pour se concentrer sur ses livres, qu'il publie en moyenne une fois tous les deux ans, Pierre Bellemare a quitté l'effervescence de la capitale, pour le calme de la campagne du Périgord. "Je quitte définitivement l'appartement que je louais à Paris, je ne ferai plus que de brefs aller-retours" explique-t-il avant de poursuivre : "J'apprécie le silence qui règne ici, on est entouré de verdure, on ne voit pas d'autres maisons. Il y a la nature, les animaux, la piscine pour la famille". Tout ce qu'il faut à Pierre Bellemare pour se remettre sur pied !

 
144 commentaires - Pierre Bellemare quitte Paris et parle de son AVC
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]