Pierre Ménès : "un petit cancer" comme effet secondaire de sa maladie

Pierre Ménès : "un petit cancer" comme effet secondaire de sa maladie

Pierre Ménès à la soirée de lancement du jeu vidéo "FIFA 2016" au Faust à Paris, le 21 septembre 2015.

A lire aussi

Hélène Demarly

Invité de l'émission C à vous mardi 11 avril 2017, le journaliste sportif, en pleine promotion de son livre "Deuxième mi-temps", est de nouveau revenu sur l'opération qui lui a sauvé la vie, mais aussi sur les graves effets secondaires de sa maladie.

Sur le plateau d'Anne-Sophie Lapix, Pierre Ménès n'a pas hésité à rendre hommage au défunt et à sa famille, qui ont rendu possible ce double don d'organe (foie et rein) en décembre dernier. "La mort donne la vie (...) Cette personne elle est morte... Si je n'avais pas reçu ces greffons, une semaine après, je serais mort aussi", a-t-il confié visiblement ému. Le chroniqueur de Canal Football Club a également tenu à expliquer de nouveau qu'il n'avait pas pu être prioritaire pour cette greffe grâce à sa célébrité, puisque "tout est anonyme" et qu'"il n'y a pas de liste VIP pour les greffés".

Victime de nombreux effets secondaires

Le journaliste de 53 ans, qui avait été dépisté en avril 2016 d'une cirrhose Nash, a vu son état empirer de jour en jour avant de pouvoir être greffé. Il raconte : "J'ai fait le grand chelem de tous les effets secondaires : l'encéphalopathie, l'ascite, le cancer à la fin... C'était un petit cancer, d'un centimètre et demi. Il paraît qu'il faut commencer à s'alarmer à partir de cinq centimètres."

Aujourd'hui, même s'il va beaucoup mieux, Pierre Ménès continue sa rééducation et prend "19 médicaments par jour", comme il l'a confié au Parisien le 2 avril dernier, évoquant des séances de kiné pour réapprendre à soulever son pied droit. Son objectif ? "Rejouer au tennis en juillet."

 
2 commentaires - Pierre Ménès : "un petit cancer" comme effet secondaire de sa maladie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]