Pierre Ménès révèle toute la vérité sur sa greffe

Chargement en cours
 Pierre Ménès assiste à la soirée des animateurs du Groupe Canal+ au Manko à Paris, le 3 février 2016.

Pierre Ménès assiste à la soirée des animateurs du Groupe Canal+ au Manko à Paris, le 3 février 2016.

1/2
© BestImage, Pierre Ménès
A lire aussi

Fabien Gallet

Malade depuis plusieurs mois, Pierre Ménès a enfin été opéré. Si le journaliste sportif est longtemps resté évasif sur son état de santé, il a décidé de lever le voile sur ce mal qui le ronge et a expliqué avoir fait l'objet d'une double greffe.

"Je vais me faire opérer au mois d'octobre", confiait Pierre Ménès dans une interview accordée au journal L'Équipe en septembre 2016. "À partir de ce moment-là, je vais disparaître de la circulation entre quatre et six mois. Il y a un mois d'hospitalisation puis autour de quatre mois de récupération derrière", précisait le journaliste sportif qui, du fait de son état de santé préoccupant, avait été contraint de mettre le holà à sa participation à l'émission Canal Football Club, à la rentrée.

Finalement, celui qui a perdu pas moins d'une "trentaine de kilos (...) sur les cinq dernières années", simplement en faisant "attention", ce qu'il expliquait en juillet 2015 sur les ondes de RTL, aura dû attendre quelques semaines supplémentaires avant d'être opéré d'une maladie dont il n'aura que très peu parlé. Ayant enfin subi une opération il y a quelques jours, ce dernier a donné des nouvelles via son compte Twitter, samedi 24 décembre 2016. "Chers amis, il est temps pour moi de vous dire la vérité sur la greffe dont j'ai bénéficié il y a maintenant 12 jours", a-t-il écrit en guise d'introduction.

"J'ai donc reçu un rein et un foie"

Le 18 décembre dernier, Pierre Ménès postait un cliché sur les réseaux sociaux, avec, en guise de légende, ces quelques mots : "Opéré avec la visite de Thiago Motta #rebirth". Aujourd'hui, le journaliste en a dit plus sur son opération. "J'ai donc reçu un rein et un foie. Le fait que ces deux organes devaient provenir du même donneur a raccourci les délais", a-t-il expliqué avant de préciser avoir "tout de même dû attendre cinq mois". Une attente insupportable selon le chroniqueur de Canal Football Club qui a évoqué "cinq mois horribles de vomissements, d'épuisement et de déchéance". "Je ne pouvais plus du tout marcher pour me rendre à mes séances de dialyse", a-t-il confié.

Pour autant, cette double greffe devrait porter ses fruits. "Je ne vais pas encore très bien, je dors beaucoup et souffre pas mal mais j'ai bon espoir de reprendre des forces dans les mois qui viennent", a confirmé Pierre Ménès qui a pu bénéficier du soutien de ses collègues de Canal+, mais aussi et surtout de la présence de sa compagne et de ses proches. "Sans l'amour infaillible de ma merveilleuse Mélissa et la présence permanente et bienveillante de ma mère, je ne serais probablement plus là aujourd'hui. Toute ma vie, je leur en serai reconnaissant", a assuré le journaliste qui n'a pas manqué d'exprimer sa "gratitude (...) à la famille de (son) donneur anonyme, qui (lui) a redonné la vie". "Quelle incroyable bonté ! Je compte bien sûr mettre maintenant ma notoriété au service de cette cause", a-t-il par ailleurs ajouté.

Suite à ce message posté sur Twitter, de nombreux admirateurs mais également de proches amis du journaliste lui ont adressé des messages de soutien, notamment Estelle Denis, Valérie Damidot ou encore le footballeur Antoine Griezmann. "Je n'ou­blie pas tous les messages de fans que je reçois sur les réseaux sociaux, je ne pensais pas que vous m'ai­miez autant et ça m'a beaucoup aidé, soyez-en remerciés. Je reviens dès que je le peux, avec vous tous. Je vous aime", a finalement conclu Pierre Ménès.

 
3 commentaires - Pierre Ménès révèle toute la vérité sur sa greffe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]