Quand Arielle Dombasle brûlait des meubles pour se réchauffer

Chargement en cours
 Arielle Dombasle lors du 1er Festival International du Film Culte à Trouville-sur-Mer, le 17 juin 2016.

Arielle Dombasle lors du 1er Festival International du Film Culte à Trouville-sur-Mer, le 17 juin 2016.

1/2
© BestImage, Giancarlo Gorassini
A lire aussi

Fabien Gallet

Jeune, Arielle Dombasle a joui d'un grand train de vie au côté d'un playboy célèbre. L'icône en a dit plus sur cette relation hors du commun dans Le Divan, émission diffusée sur France 3 mardi 7 mars 2017.

Arielle Dombasle s'est récemment installée dans Le Divan et s'est confiée à Marc-Olivier Fogiel sur sa carrière, son enfance mais aussi ses amours. Bernard-Henri Lévy n'est en effet pas le seul homme de sa vie. Avant lui, il y eut un certain Paul Albou. Une relation cachée du fait d'une différence d'âge de plus de trente ans. "Je me dis que c'est étrange parce que ça a été le premier homme de ma vie ce médecin, qui était un playboy très très connu", a-t-elle expliqué.

"Il m'a adoré"

Sous le charme de cet homme qui "a eu entre ses bras les plus belles femmes du monde", Arielle Dombasle s'était mise en tête de "le conquérir". Mission réussie. "Il est en effet tombé très amoureux de moi. Il m'a adoré", a-t-elle confié. Le médecin lui offrira alors une vie de rêve. En témoigne l'un des étonnants souvenirs de la chanteuse. "On vivait dans un énorme appartement place de l'Étoile, où il faisait tellement froid que l'on brûlait les meubles en hiver. C'était vraiment n'importe quoi", s'est-elle amusée.

Aveuglée par son amour, Arielle Dombasle épousera Paul Albou "en secret", quitte à mettre à mal les liens avec son père. Un choix lourd de conséquences. "Pendant dix ans (de 1976 à 1985, ndlr) je n'ai plus revu mon père", a avoué l'artiste qui n'a jamais connu les joies de la maternité.

 
199 commentaires - Quand Arielle Dombasle brûlait des meubles pour se réchauffer
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]