Quand Laurent Baffie se fait défenseur des hérissons

Chargement en cours
 Laurent Baffie assiste au gala de l\

Laurent Baffie assiste au gala de l'association Fête Le Mur de Yannick Noah à Paris, le 9 novembre 2016.

1/2
© Abaca, Alban Wyters
A lire aussi

Fabien Gallet

Laurent Baffie a fait de la défense des animaux l'une de ses priorités. Le complice de Thierry Ardisson qui s'illustre à coup de vannes dans "Salut les Terriens" sur D8, a lancé un appel à la mobilisation, sur son compte Twitter. Son objectif : sauver les hérissons !

C'est une facette de sa personnalité qui aurait pu vous échapper. Laurent Baffie est on ne peut plus sensible à la cause animale et ce depuis des années. Interrogé sur son amour pour les animaux par Le Parisien le 12 décembre dernier à l'occasion de la diffusion de l'émission Tout le monde joue dédiée aux bêtes, sur France 2, le chroniqueur de 58 ans évoquait une passion d'enfance. "Gamin, j'ai regardé beaucoup de documentaires animaliers. Et à la trentaine, j'ai eu envie d'apprendre tous les noms des animaux dont j'ignorais l'existence. J'ai une vraie fascination pour la zoologie qui renvoie à toutes les autres disciplines. J'ai même fait des progrès en grec et en latin", expliquait le chroniqueur.

Quelques années plus tôt, en 2012, celui qui a récemment annoncé sa candidature à la présidence de la République avouait à 20 Minutes s'être "tapé les dictionnaires de racines grecques et latines des noms d'animaux" et être capable de s'arrêter "à un feu rouge pour regarder une limace".

Après les crapauds, les hérissons !

Avec de telles déclarations, le fait que Laurent Baffie se soit décidé à soutenir l'une des campagnes de l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) en 2012 afin de sauver les crapauds qui traversaient les routes, n'a plus rien d'étonnant. Très impliqué, l'animateur expliquait d'ailleurs être "un crapauduc". "J'ai ramassé des milliers de crapauds dans l'ouest de Paris. J'emmène mes potes, mes enfants, ma mère...", précisait-il à 20 Minutes à l'époque.

Aujourd'hui, c'est un tout autre combat dans lequel se lance l'acolyte de Thierry Ardisson. En effet, sur son compte Twitter, le 26 décembre 2016, Laurent Baffie a partagé le lien d'une pétition dont l'objectif est de capter l'attention de Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, et de pointer du doigt le sort des hérissons. Une pétition rédigée par le créateur de la page Facebook "La République des hérissons", Jean-Xavier Duhart. "Les hérissons jouent un rôle primordial de substitution à l'agriculture industrielle. Ce sont des acteurs de tout premier plan, au même titre que les abeilles. (...) Pourtant cette espèce est menacée de disparition. (...) On estime qu'ils auront quasiment disparu d'ici à 2025, dans à peine 10 ans ! (...) Les hérissons sont intoxiqués par les pesticides, broyés par les engins agricoles, écrasés par les voitures, chassés des campagnes suite à la destruction de leurs habitats naturels, brûlés vifs, torturés, voire mangés !", explique-t-on dans la pétition déjà approuvée par plus de 50 000 signataires.

"Si vous voulez me faire un beau cadeau signez tous la pétition pour protéger les hérissons qui devraient bientôt disparaître", a donc demandé Laurent Baffie à ses fans sur Twitter. Peut-être que ce dernier aura plus d'impact dans les mois à venir. Et pour cause, en septembre 2016, il a révélé sur France Inter avoir 500 signatures de maires pour se présenter à la présidentielle. "Ça fait deux ans que je démarche les maires. Et je serai votre prochain président de la République", assurait le pro de la vanne.

 
25 commentaires - Quand Laurent Baffie se fait défenseur des hérissons
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]