Qui veut la peau d'Elizabeth II ?

Chargement en cours
 La reine Elizabeth II sur la base East Anglian Air Ambulance à l\

La reine Elizabeth II sur la base East Anglian Air Ambulance à l'aéroport de Cambridge, le 13 juillet 2016.

1/2
© BestImage, Agence BestImage
A lire aussi

Fabien Gallet

Elizabeth II est-elle réellement en sécurité ? A priori oui, et plutôt deux fois qu'une étant donné qu'un projet d'assassinat a été déjoué par les autorités britanniques ces derniers jours. Un jeune Chinois en voulait à la vie de la monarque, et il n'est malheureusement pas le seul !

God save the Queen ! Les Britanniques auraient bien pu se retrouver sans leur souveraine adorée, si les autorités n'avaient pas joué leur rôle à merveille. En effet, Elizabeth II, qui a fêté en avril dernier son 90e anniversaire, était dans le viseur d'un étudiant. Heureusement, ce dernier n'a pas eu le temps de passer à l'acte. C'est ce qu'a révélé le Daily Mail, mercredi 17 août 2016. Le jeune homme en question, Hang Zhang, âgé de 25 ans, a été arrêté chez lui à Londres, le vendredi 12 août. Ce dernier, étudiant chinois inscrit à l'Université de Sheffield, avait tenté de s'introduire au palais de Buckin­gham, un couteau dissimulé dans l'une de ses chaussures. Lundi 15 août, devant le tribunal, il a fait part de son projet d'assassiner la reine, avouant répondre aux demandes de son propre gouvernement. Plaidant la folie, il a été placé en détention provisoire, avant d'être libéré sous caution jusqu'à sa prochaine comparution devant le tribunal, le 14 septembre prochain.

Pas une première pour la reine

D'après les informations du Daily Mail, cette menace n'est pas la première à laquelle doivent faire face les services de sécurité de la grand-mère des prince William et Harry. Il s'agirait même de la quatrième en seulement trois mois ! Avant cela, Elizabeth II a déjà été au coeur de tentatives d'assassinat. Ce fut notamment le cas en marge d'un voyage officiel au Québec en 1964. La presse avait révélé que des extrémistes du mouvement séparatiste en voulait à sa personne. Même chose quelques années plus tard en 1970, lors d'un passage en Australie. Selon un policier en poste à l'époque, la reine aurait échappé à une potentielle attaque menée par des sympathisants de l'IRA. Ces derniers auraient essayé de faire dérailler un train dans lequel la monarque et son mari voyageaient.

 
14 commentaires - Qui veut la peau d'Elizabeth II ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]