"Trop amoureux", Emmanuel Macron a raté Normale Sup'

Chargement en cours
 Emmanuel Macron en meeting au Palais des Sports de Lyon, le 4 février 2017.

Emmanuel Macron en meeting au Palais des Sports de Lyon, le 4 février 2017.

1/2
© BestImage, Dominique Jacovides
A lire aussi

Hélène Demarly

Dans une interview de L'Obs parue jeudi 16 février 2017, le candidat à la présidentielle est revenu sur son échec au concours d'entrée de Normale Sup' après le bac. La raison ? Il était "trop amoureux" de celle qui partage sa vie encore aujourd'hui, Brigitte Trogneux.

Emmanuel Macron a un parcours plutôt brillant : bac S mention très bien, lauréat au concours général de français à 16 ans, DEA de Philosophie, diplômé de Science Po Paris, ENA, inspecteur des finances, banquier d'affaires, ministre et désormais candidat à l'élection présidentielle... Malgré tout il y a une chose qu'il n'a pas réussie dans ses études, c'est le concours de l'École normale supérieure, qu'il a raté deux fois. Un échec qu'il raconte dans les colonnes de L'Obs paru le 16 février 2017 : "J'ai échoué dans la matière où j'étais le plus fort : les Lettres. La vérité est que je ne jouais pas le jeu. J'étais trop amou­reux pour prépa­rer sérieu­se­ment le concours. Le coeur et la raison sont incompatibles."

Il n'arrivait pas à vivre séparé de Brigitte

"Comme je suis d'une famille de médecins et comme je ne voulais pas faire médecine, je me suis orienté, par conformisme, vers les classes préparatoires à Normale", raconte au magazine l'ancien ministre de l'Économie, avant de préciser : "Or, je n'avais ni l'âme d'un séminariste, ni la vocation d'enseigner." Surtout, il est alors avec Brigitte Trogneux, sa professeure de français du lycéen de 24 ans son aînée, et se trouve obligé de quitter sa ville d'origine, Amiens, pour Paris et la classe préparatoire. Le candidat à la présidentielle se souvient : "Je suis entré en khâgne (au lycée Henri-IV à Paris, ndlr), sans conviction. Je venais de quitter Amiens, où en raison de ma vie sentimentale, ma situation était devenue intenable."

Et s'il échoue deux fois le concours de Normal Sup', le candidat du mouvement En Marche ! ne regrette rien car il avait à l'époque "d'autres aspirations et d'autres vibrations". Des aspirations qui le conduiront des années plus tard à se diriger vers la politique, toujours au côté de sa femme Brigitte avec qui il fêtera bientôt ses dix ans de mariage.

 
10 commentaires - "Trop amoureux", Emmanuel Macron a raté Normale Sup'
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]