Rebecca Hampton : "Le mariage, c'est un rêve de petite fille"

Chargement en cours
 Rebecca Hampton au 52e festival de la Télévision de Monte-Carlo en juin 2011.

Rebecca Hampton au 52e festival de la Télévision de Monte-Carlo en juin 2011.

1/2
© BestImage, JLPPA
A lire aussi

Fabien Gallet

A l'occasion de la sortie en e-cinéma du film Des amours, désamour, le 5 février 2016, dans lequel elle donne la réplique à plusieurs autres comédiens de renom parmi lesquels Linda Hardy, Anthony Delon, Denis Maréchal, ou encore Joy Esther, Rebecca Hampton s'est confiée en toute sincérité dans les pages du magazine Télé 7 Jours. Elle aborde notamment son rôle au sein de cette comédie romantique qui évoque largement la question du couple... Un bon moyen de faire le parallèle avec sa propre vie de mère célibataire.

Dans Des amours, désamour, Rebecca Hampton incarne une femme amoureuse ... d'une autre femme. Un rôle qui n'a pas vraiment dépaysé l'actrice de 42 ans, qui campe dans Plus belle la vie, Céline Frémont, une avocate qui a déjà connu l'amour dans les bras d'une autre femme (Virginie Pauc). "La similitude m'a fait rire, admet-elle. Pour l'anecdote, après la diffusion de cette idylle dans Plus belle la vie, une Américaine m'a branchée dans un café. Elle m'a dit que j'étais devenue une icône pour la communauté lesbienne aux États-Unis, et que j'étais répertoriée sur un site comme étant la première comédienne récurrente homosexuelle dans une série française", raconte l'actrice.

A l'image de son personnage de la série de France 3, Rebecca Hampton avoue être une "grande amoureuse", "même si cela fait longtemps que ça ne (lui) est pas arrivé." La raison est simple selon elle : "Je fais un métier qui n'est pas facile. Je vis toujours à cent à l'heure et je dois être un peu insupportable".

Pourtant, elle aimerait dire "adieu" à sa vie de célibataire. "Je suis seule et je peux vous dire que c'est un parcours du combattant. Je pense qu'à deux la vie est plus douce, même si c'est compliqué. C'est un combat qui vaut le coup", livre la comédienne qui en profite pour évoquer le mariage, sujet largement abordé dans le long-métrage dont elle est l'héroïne. "Mes parents n'étaient pas mariés, je ne le suis pas, mais je trouve cela très joli. Pour moi, le mariage, c'est un rêve de petite fille. C'est donc trop tard", regrette Rebecca Hampton avant de conclure : "Mais pas pour ma fille, Eléa (âgée de 2 ans, ndlr)" Pour cela, il faudra tout de même encore patienter !

 
2 commentaires - Rebecca Hampton : "Le mariage, c'est un rêve de petite fille"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]