Sophie Favier : "J'aurais adoré travailler avec Laurent Ruquier"

Chargement en cours
 Sophie Favier était présente au 80e anniversaire des parfums Caron, à Paris, en 2014.

Sophie Favier était présente au 80e anniversaire des parfums Caron, à Paris, en 2014.

1/2
© Abaca, Laurent Zabulon
A lire aussi

Fabien Gallet

Depuis quelques années, Sophie Favier est de moins en moins présente à la télévision. Celle qui a débuté sa carrière au début des années 80 à 18 ans, a pourtant multiplié les expériences à la télévision, côtoyant Stéphane Collaro, Christophe Dechavanne ou encore Bruno Roblès, à la radio. À 52 ans, l'animatrice s'est confiée sur ses regrets et ses rêves pour l'avenir, dans l'émission Dans le rétro, sur les ondes de France Bleu, lundi 25 janvier 2016.

Celle qui a a récemment relevé le défi que lui a lancé le magazine Gala, en perdant pas moins de 13 kilos en quelques semaines grâce à une nutritionniste et un coach sportif, serait prête à faire son come-back au petit écran. Mais avant un éventuel retour, elle s'est confiée avec humour et nostalgie sur sa carrière au micro de Déborah Grunwald. Elle admet ainsi ne pas garder un bon souvenir de sa rencontre avec l'humoriste américain Jango Edwards, sur le plateau de Coucou c'est Nous en 1993. "Il m'en a fait assez voir, il m'avait carrément défait un chignon (...). Je lui en veux beaucoup" a-t-elle expliqué.

Heureusement, elle a pu compter sur le professionnalisme de Christophe Dechavanne. Un animateur qu'elle qualifie de "pressé, incroyablement fou" mais aussi de "bon camarade". En somme, le "Louis de Funès de la télévision" selon Sophie Favier. Un autre présentateur aiguise son admiration : Thierry Ardisson. Elle trouve en effet ce dernier "brillantissime" malgré le fait qu'il puisse être "très cassant". "Derrière le vernis, explique-t-elle à son sujet, c'est un marshmallow".

Toutefois, sa carrière aurait pu prendre un autre tournant si certains personnages médiatiques avaient compris ses attentes. À commencer par Laurent Ruquier avec qui l'animatrice a collaboré quelques temps à la radio. Une expérience qui lui a laissé un goût amer. Si ce dernier reste à ses yeux "studieux et formidablement bien élevé", elle avoue avoir été "très frustrée". "J'aurais adoré qu'il me prenne sous son aile, comme il a pu le faire avec Christine Bravo", confie Sophie Favier avant d'ajouter : "Je ne lui ai peut-être pas assez tendu la perche, il ne m'a peut-être pas comprise, je me suis peut-être mal exprimée". Quoi qu'il en soit, elle reste franche : "J'aurais adoré travailler avec lui".

Si Laurent Ruquier n'a pas donné suite à cet appel, Sophie Favier serait intéressée par l'émission de Cyril HanounaTouche pas à mon poste dont elle aime son "petit côté Coucou c'est nous, tour de table saltimbanque, bande de copains". Et d'ajouter : "Je pense que je n'aurais pas été à contre-emploi en tout cas. Une émission sur le bonheur, j'aurais adoré", conclut celle qui, en août 2015, dans Le Grand Direct des médias sur Europe 1 avouait : "C'est en moi, je suis née à la télévision". À bon entendeur !

 
7 commentaires - Sophie Favier : "J'aurais adoré travailler avec Laurent Ruquier"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]