Stéphane Bern : "Ce n'est pas très bon quand je suis amoureux"

Chargement en cours
 Stéphane Bern reçu par François Hollande pour un dîner d\

Stéphane Bern reçu par François Hollande pour un dîner d'État au Palais de l'Elysée à Paris, le 2 juin 2015.

1/2
© BestImage, BORDE-MOREAU
A lire aussi

Hélène Garçon

Ce n'est pas l'arrêt de sa quotidienne Comment Ca Va Bien sur France 2 qui va démoraliser Stéphane Bern ! Le célèbre présentateur l'affirme : malgré "la révolution" lancée par France Télévisions, qui bouscule entièrement sa grille de programmes, lui aussi fera sa rentrée sur la chaîne du service public aux côtés de Sophie Davant et de Frédéric Lopez avec une nouvelle émission intitulée "Visite Privée". À cette occasion, l'animateur a répondu aux questions de Purepeople, et s'est livré à quelques confessions intimes.

La rentrée sera mouvementée sur France 2 ! La grille des programmes étant chamboulée, c'est au jeu des chaises musicales que se sont livrés les animateurs de la chaîne publique pour conserver leur fauteuil sur le petit écran. Si Stéphane Bern s'en sort plutôt bien dans ce chamboule-tout, en arrivant aux commandes d'une nouvelle émission quotidienne, Visite Privée, diffusée l'après-midi, il reste tout de même conscient que son nouveau programme, il le doit à son envie et sa motivation. "Faut bouger ! s'exclame-t-il. C'est pas comme si les après-midi cartonnaient non plus... Ça ronronnait gentiment. De temps en temps il faut se remettre en question".

Dans la même veine que Secrets d'histoire, la nouvelle émission de Stéphane Bern sera l'occasion d'en apprendre davantage sur le passé de grandes institutions, comme par exemple "La Tour d'Argent". Un nouveau challenge taillé sur-mesure pour cet animateur féru d'Histoire, et fervent admirateur de la famille royale. Pourtant, quand on lui parle de prince charmant, l'animateur qui a été fait Chevalier par la reine Elizabeth II, botte en touche. "Ça ne veut rien dire, le prince charmant", lance-t-il. Les contes de fées ? Très peu pour ce grand pragmatique, qui avoue être "un peu possessif" en amour. "C'est pas très bon quand je suis trop amoureux. J'ai le syndrome de l'enfant abandonné. Je n'ai pas manqué d'amour mais j'ai eu le sentiment qu'on ne me disait pas assez qu'on m'aimait". De sa notoriété, Stéphane Bern avoue en avoir fait parfois une arme de séduction. "Je vous mentirais si je vous disais que je n'ai pas profité parfois d'une situation... Mais sans grande fierté !" a-t-il confessé, avant de conclure : "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !".

 
10 commentaires - Stéphane Bern : "Ce n'est pas très bon quand je suis amoureux"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]