Stéphane Bern : "La télé ne m'a ni changé ni rendu fou"

Stéphane Bern : "La télé ne m'a ni changé ni rendu fou"

Stéphane Bern

A lire aussi

Camille Inglebert

Stéphane Bern a de quoi se réjouir : le mois dernier, il était troisième dans le classement des animateurs préférés des Français, établi par TV Mag. Valeur sûre du service public, il tente, dans les pages du magazine, d'expliquer pourquoi les téléspectateurs l'apprécient autant.

"La télé modi­fie forcé­ment une vie. On devient connu. Mais elle ne m'a ni changé ni rendu fou. Je me suis adapté. Les gens m'ont vu gran­dir. Je reviens de loin ! Ça fait trente ans que je suis dans le paysage, mais j'ai conservé des rapports simples avec les Français," assure Stéphane Bern.

La proximité qu'il conserve avec les Français, l'animateur regrette que certains de ses collègues ne la connaissent plus. "Les anima­teurs télé sont deve­nus une caste et ne savent plus comment vivent les Français. On peut conti­nuer à être soi-même sans se vautrer dans l'arro­gance, comme certains qui animent une émis­sion cultu­relle que personne ne regarde, mais qui ne veulent pas être déchus en se mettant au service du public," regrette-t-il.

Et de poursuivre : "J'ai vu les médias bascu­ler vers plus de faci­lité et de vulga­rité. Ce qui m'amuse, ce sont ces anima­teurs de télé­réa­lité dont on fait du jour au lende­main des vedettes. Eux changent. Mais des amis comme Cyril Hanouna ou Nikos Alia­gas sont restés dispo­nibles et adorables. Ils ont une éduca­tion, des prin­cipes et n'ont pas choisi de faire ce métier pour être simple­ment célèbres".

Si Stéphane Bern sera visible cet été sur le petit écran via des rediffusions du magazine Secrets d'histoire, l'animateur ne chôme pas et prépare une rentrée chargée. En plus de reprendre les rênes de Comment ça va bien ? et de rester fidèle à RTL, l'animateur sera aux commandes du Monument préféré des Français en septembre, et de trois magazines patrimoniaux à l'automne. Il travaille également à un projet de fiction, une série qu'il co-écrit avec son ami Franck Ferrand, à mi-chemin entre House of Cards et Game of Thrones. "L'action se déroule dans une monarchie plus ou moins fictive et on raconte ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir," confie Stéphane Bern. Avec autant de projets chargés de divertir ou de cultiver les Français, il n'est pas étonnant que l'animateur soit l'un de leurs préférés !

 
48 commentaires - Stéphane Bern : "La télé ne m'a ni changé ni rendu fou"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]