Stéphane Guillon était un "cancre notoire" à l'école

Chargement en cours
 Stéphane Guillon participe au photocall de Canal+ à Paris, le 3 février 2016.

Stéphane Guillon participe au photocall de Canal+ à Paris, le 3 février 2016.

1/2
© Abaca, Wyters Alban
A lire aussi

Hélène Garçon

Ses chroniques acérées et teintées d'humour noir ont fait de lui un outsider à la télévision d'abord, puis à la radio. Stéphane Guillon n'est jamais rentré dans le moule, et ce, depuis sa plus tendre enfance. Invité de l'émission "De quoi j'ai l'air ?" le lundi 3 octobre 2016, l'humoriste de 52 ans est revenu sur son parcours scolaire, semé d'embûches.

Le samedi 10 septembre 2016, Stéphane Guillon faisait son retour dans l'émission Salut les Terriens ! présentée par Thierry Ardisson sur C8. Si cette rentrée des classes s'est visiblement passée sans encombre, il n'en a pas toujours été ainsi pour le chroniqueur, qui confiait dans De quoi j'ai l'air ? avoir eu l'école en horreur. "J'étais très très malheureux à l'école jusqu'en sixième. J'étais totalement réfractaire", confiait le comédien à Nikos Aliagas au micro d'Europe 1 : "Il fallait me tirer les cheveux pour y aller, je détestais ça."

Une mention "très bien" au baby-foot

Exclu de l'établissement catholique Notre-Dame Sainte-Croix de Neuilly, le petit Stéphane Guillon fait sa rentrée dans un collège de banlieue, à Colombes. "Ça a été un dépucelage très très violent. Là, je suis devenu un cancre notoire, chef de bande, tout ce qu'on veut", explique-t-il. Si le futur humoriste récolte les plus mauvaises notes en maths ou en histoire-géo, il s'avère toutefois très bon élève à l'école buissonnière, à partir de la troisième. "J'ai fréquenté assidûment le café. Je suis très bon en baby-foot et en flipper", ironise Stéphane Guillon.

C'est au lycée qu'il découvre sa vocation : la comédie. Une passion à laquelle il donnera la priorité plutôt qu'à ses études. "J'ai baratiné mes parents en leur faisant croire que j'allais dans les boîtes à bac, mais je n'y allais pas, et j'ai commencé à faire du théâtre", raconte l'acteur, qui avoue aujourd'hui manquer de culture générale. "J'ai perdu les quinze premières années de ma vie, avec aujourd'hui des lacunes. (...) Je me rends compte que toutes ces années qui sont extraordinaires, où les enfants sont des éponges, moi je n'ai rien branlé", regrette-t-il aujourd'hui.

Pour autant, Stéphane Guillon demeure toujours totalement hermétique au système scolaire, même en tant que père de famille. "Je me désintéresse totalement de la scolarité de mes enfants", livre-t-il sans remords : "Ils se démerdent, et ils le font bien d'ailleurs."

 
52 commentaires - Stéphane Guillon était un "cancre notoire" à l'école
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]