Sylvie Tellier : "Je ne suis pas une flambeuse"

Chargement en cours
 Sylvie Tellier assiste au Gala Global Gift à Paris, le 9 mai 2016.

Sylvie Tellier assiste au Gala Global Gift à Paris, le 9 mai 2016.

1/2
© Abaca, Alban Wyters
A lire aussi

Fabien Gallet

Miss France, c'est un métier comme les autres... ou presque ! À la clé, des rencontres, des interviews, ou encore des voyages autour du monde, mais aussi et surtout, une bonne rémunération douze mois durant. Sylvie Tellier en sait quelque chose. Interrogé par L'Express, la Miss France 2002 a joué cartes sur table en évoquant son rapport à l'argent.

Elue Miss France 2002 le 8 décembre 2001, Sylvie Tellier officie aujourd'hui comme directrice générale de l'Organisation Miss France. Une belle promotion pour celle qui, de son propre aveu, a réussi à gérer au mieux son argent. C'est ce qu'elle explique cette semaine sur le site de L'Express. "Je ne gagne pas des millions, je n'ai pas besoin d'un gestionnaire", lance-t-elle d'entrée de jeu. Placer son argent, suivre ses dépenses... une banalité pour cette mère de famille de 38 ans qui a obtenu une maîtrise de droit des affaires. "Je peux gérer mon patrimoine moi-même", précise-t-elle.

Il faut dire qu'au cours de son règne, Sylvie Tellier a bien gagné sa vie. "Quand on est élue Miss France, on ne croule pas sous les millions mais on gagne dans l'année l'équivalent d'un salaire de cadre supérieur", révèle-t-elle avant d'ajouter : "J'ai gâté ma famille, j'ai offert une voiture à ma maman. Et j'ai mis de l'argent de côté pour m'acheter un appartement. Je n'ai aucun regret, quand on fait les choses avec son coeur, on ne regrette pas."

Un "écureuil" aux "plaisirs simples"

Si sa situation professionnelle lui permet de vivre très correctement, cela n'empêche pas Sylvie Tellier de faire attention à son argent. "Je suis un écureuil !, s'amuse-t-elle. J'ai toujours été plus fourmi que cigale. Je sais me faire plaisir et faire plaisir aux autres, mais comme on ne sait pas de quoi demain sera fait, je suis la première à économiser pour la scolarité des enfants et ma retraite." C'est donc une ex-miss prévoyante qui gère ses comptes, même si elle avoue ne pas être "ultra-préoccupée par la question".

D'ailleurs, Sylvie Tellier avoue aimer "les plaisirs simples". "Je ne suis pas une flambeuse", tient-elle à préciser. "Même si je peux craquer pour des sacs et des chaussures, mes petites faiblesses, je suis très 'système D'", reconnaît-elle. Effectivement, "les magasins de déstockage et les vide-dressing" n'ont pas de secret pour elle. "Je suis aussi une adepte du troc : on est quatre filles à la maison, avec ma mère et mes soeurs, nos vêtements ont plusieurs vies et c'est un régal car on se lasse moins !", conclut celle qui a grandi dans une famille "modeste", "où les valeurs de l'entraide et du partage étaient importantes".

 
28 commentaires - Sylvie Tellier : "Je ne suis pas une flambeuse"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]