Tony Parker : le sourire de son fils l'aide à "mieux dormir"

Chargement en cours
 Tony Parker en séance de dédicace à l\

Tony Parker en séance de dédicace à l'Atelier Renault à Paris, le 13 septembre 2016.

1/2
© BestImage, Veeren
A lire aussi

Fabien Gallet

Dans une interview croisée accordée à Paris Match en compagnie du joueur de rugby Jonny Wilkinson, pour la promotion des produits Puressentiel, Tony Parker n'a pas résisté à évoquer son rôle de père. Une paternité qui a définitivement changé sa vie.

À 34 ans, Tony Parker n'est pas simplement l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du basket français. Il est surtout un papa comblé par ses deux enfants, Josh, 2 ans, et Liam, né en juillet 2016 de son idylle avec son épouse Axelle Francine. Une vie de famille dont il peut davantage profiter depuis qu'il a mis fin à sa carrière sous les couleurs de la France. Même s'il compte continuer encore cinq ans au sein de la NBA, celui qui évolue avec l'équipe américaine des Spurs de San Antonio affirme que la paternité a considérablement changé sa vie.

Dans les colonnes de Paris Match, en kiosque ce jeudi 29 septembre, il admet que ses enfants le poussent à se dépasser et à prendre les choses du bon côté. "Avant, quand je ne gagnais pas un match, j'étais mécontent et je l'intégrais mal. Quand je jouais avec l'équipe de France et que je perdais, c'était un drame. Aujourd'hui, je relativise. Je suis plus serein, plus mature. Le fait d'avoir des enfants a changé le coeur de ma vie", explique Tony Parker avec tendresse.

Le basketteur, qui affirme qu'il "n'y a pas que le basket", a en effet, vu son quotidien évoluer depuis la naissance de ses deux garçons. "Il m'est arrivé de faire des nuits blanches à cause d'un match. Maintenant, quand je rentre chez moi et que je vois le sourire de mon fils, cela m'aide à mieux dormir", précise-t-il.

Un papa retraité très bien installé aux USA

Désormais, le champion privilégie sa carrière aux USA, au sein du prestigieux circuit de la NBA. Un pays qu'il ne quitterait pour rien au monde et où il se complaît à élever ses deux enfants, même si, de son propre aveu, la culture française reste fondamentale au sein de sa famille. "Après quinze ans passés outre-Atlantique, je resterai aux Etats-Unis. J'y ai mes repères et mes amis. Cela n'est pas contradictoire avec l'amour inconditionnel que je porte à la France", juge Tony Parker qui assure se sentir "profondément français". Et d'ajouter : "Ma femme et moi, nous parlons français quand nous nous adressons à nos enfants."

Mais son dernier rêve de sportif, c'est bien aux Etats-Unis qu'il souhaite le réaliser. "J'aimerais bien être le premier Français à entrer au panthéon du basket américain. Avoir mon nom inscrit au Hall of Fame. Ce serait une bien belle sortie de scène !", conclut-il.

 
1 commentaire - Tony Parker : le sourire de son fils l'aide à "mieux dormir"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]