Toxicomane, Benoît Magimel fait face aux juges

Chargement en cours
 Benoît Magimel, lors du Festival de Cannes, le 13 mai 2015.

Benoît Magimel, lors du Festival de Cannes, le 13 mai 2015.

1/2
© Abaca, Lionel Hahn
A lire aussi

Fabien Gallet

Ce mardi 12 avril 2016 se tenait le procès de Benoît Magimel. L'acteur de 41 ans, jugé pour "délit de fuite", "usage de stupéfiants" et "blessures involontaires", après avoir percuté une femme avec sa voiture, dans le XVI arrondissement, le 11 mars dernier, a répondu aux questions du tribunal, levant notamment le voile sans tabou sur sa toxicomanie.

L'acteur césarisé en février dernier pour son rôle dans le film La tête haute, comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Paris. Lui qui risquait jusqu'à trois ans de prison et 75 000 euros d'amende a échappé au pire. Il faut dire que Benoît Magimel a joué cartes sur table : passant en revue les faits, il est également revenu longuement sur son rapport à la drogue.

Selon les informations de Metronews qui livre un compte-rendu d'audience, le comédien a reconnu tous les faits qui lui sont reprochés, sauf le délit de fuite. S'il avoue avoir renversé la retraitée de 62 ans, avec un véhicule qu'il conduisait sans permis de conduire ("Elle était dans mon angle mort", a-t-il expliqué), Benoît Magimel a confié avoir quitté les lieux de l'accident après s'être présenté. "J'étais catastrophé, j'ai cru que je lui avais roulé dessus. Je me suis assuré que tout allait bien. Celui qui l'aidait m'a dit d'y aller. J'ai bien précisé que je ne fuyais pas, et je lui avais bien donné mon identité", a-t-il indiqué à la barre avant de revenir sur sa fuite : "Il y avait beaucoup de gens qui arrivaient, qui me reconnaissaient et sortaient leurs portables. Il y avait de la pression".

Mais ce n'est pas tout. Contrôlé positif à la cocaïne et à l'héroïne après s'être rendu aux autorités, ce dernier n'a pas contesté sa prise de stupéfiants, précisant néanmoins s'être drogué après l'accident et non avant : "Ce qui venait de se passer... C'était une grosse émotion. Il y avait quelque chose chez moi que j'ai consommé", a-t-il expliqué avant d'en dire plus sur son combat contre ses démons : "Je me soigne, je suis un traitement depuis pas mal de temps (...). Je prends un traitement de substitution et je me rends régulièrement aux Narcotiques Anonymes. Je vois également un médecin spécialisé dans ce domaine tous les deux mois. Et je fais aussi une thérapie, en parallèle".

Une dépendance que l'acteur dévoile ainsi au grand jour : "Je n'ai pas de consommation festive. Je consomme seul, et avec beaucoup de honte. Parfois il y a des rechutes mais j'essaye de tenir".

Au terme de l'audience, le parquet de Paris a requis contre l'acteur 5 000 euros d'amende et un an de suspension de permis de conduire. Le verdict final sera rendu le 24 mai prochain.

 
6 commentaires - Toxicomane, Benoît Magimel fait face aux juges
  • avatar
    cotise42 -

    et ou fait elle en ou lea salame pour sa conduite sans permis ni assurance .

  • avatar
    louviel -

    Faites la moitié des infractions et délits de ce pauvre type de magimel et vous allez voir si vous prenez du sursis !!! La justice déraille et est en train de créer un fossé entre le citoyen de base et la soi disant élite, c'est très grave...Selon que vous soyez puissant ou misérable...Rien n"a

  • avatar
    mimie72 -

    Il a le courage de parler de ses addictions. Il se fait soigner. Il devrait cependant s'abstenir de conduire. Un toxicomane ne doit pas prendre le risque de conduire. Il se met en danger et surtout met en danger les autres. Je lui dit "courage" pour continuer de lutter contre ses démons et qui sait en triompher. ça vaut un César Monsieur Magimel.

  • avatar
    zemat -

    lamentable quand on a tout : physique, talent, argent

  • avatar
    nona1 -

    çà suffit la curée!!!!!!!!!!!!! cet homme reconnaît que son état et son comportement sont inadaptés. Que voulez vous de plus? parce qu'il est riche et célèbre, ce devrait être la raison d'une double peine?
    Je crois à sa sincérité, je pense qu'un citoyen lamda aurait été traité de la même façon, dès qu'il est de bonne foi. Malheureusement dans cette société, il y a plus de gens de mauvaise foi, c'est devenu une religion aujourd'hui..............
    Alors réfléchissons avant de juger.......................... ande de jaloux!!!!!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]