Valérie Trierweiler : "J'ai été naïve, j'ai cru à cet amour"

Valérie Trierweiler : "J'ai été naïve, j'ai cru à cet amour"

Valérie Trierweiler revient sur sa relation avec François Hollande.

A lire aussi

Roxane Centola

Valérie Trierweiler semble avoir du mal à tourner la page François Hollande. Après le succès de son livre, Merci pour ce moment, la journaliste française semblait pourtant décidée à changer de sujet et avancer dans sa vie. En interview dans l'édition du 13 mai 2015 du Parisien, l'ancienne Première dame revient une fois de plus sur sa relation avec le président de la République.

À l'occasion de la sortie en poche de son roman, Valérie Trierweiler s'épanche, pour la première fois dans la presse française, sur la relation qu'entretiennent Ségolène Royal et François Hollande, autrefois mariés. Elle raconte : "Ils sont indissociables. Cela dépasse leurs enfants. Tous les deux partagent un goût immodéré pour la politique. Le pouvoir est leur raison de vivre, leur obsession commune. L'enjeu a longtemps été de savoir lequel des deux accéderait à l'Elysée".

Elle poursuit, persuadée que François Hollande a utilisé leur relation à des fins politiques : "Lorsqu'en 2005, leur rivalité a pris le pas sur leur complicité, j'ai servi d'instrument pour la conquête du pouvoir. J'ai été naïve. Ce n'est pas ce sang-là qui coule dans mes veines. J'ai cru à cet amour, mais il n'y avait pas de place pour une autre femme dans cette histoire". Visiblement toujours touchée par cette histoire, elle conclut : "Maintenant, ils peuvent se retrouver et s'entraider. Et utiliser à leur profit les médias et le pouvoir dont ils raffolent l'un comme l'autre. Rien de nouveau sous le soleil".

 
1 commentaire - Valérie Trierweiler : "J'ai été naïve, j'ai cru à cet amour"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]