Véronique Genest : agressée par un manifestant, elle veut renverser Nuit Debout

Chargement en cours
 Portait de Véronique Genest réalisé le 16 décembre 2015.

Portait de Véronique Genest réalisé le 16 décembre 2015.

1/2
© BestImage, Cédric Perrin
A lire aussi

Fabien Gallet

Rien ne va plus place de la République, à Paris, où le mouvement "Nuit Debout" ne faiblit pas. Il y a quelques jours, les voisins du Premier ministre exprimaient leur mécontentement suite à des incidents survenus en bas de chez eux, rue Keller, après le passage de plusieurs centaines de militants venus prendre un "Apéro chez Valls". Dans la soirée du 16 avril dernier, Alain Finkielkraut était chahuté par certains individus. Aujourd'hui, c'est au tour de Véronique Genest de tirer la sonnette d'alarme.

L'interprète de Julie Lescaut est à bout. Elle souhaiterait voir le mouvement "Nuit Debout" prendre fin et l'a bien fait savoir au micro de Paul Amar, sur la chaîne i24 News, dimanche 17 avril. En véritable porte-parole elle explique ainsi : "Les riverains, je peux vous dire qu'ils ne sont pas contents". Mais pas question de subir, l'actrice de 59 ans compte bien agir ! "On est en train de se réunir en association de riverains et on va faire une action parce que c'est juste impossible", lance-t-elle avant d'en dire plus sur l'atmosphère qui règne sur place : "C'est la musique en permanence, c'est des agressions, c'est le feu dans la rue... Qu'ils se réunissent, qu'ils refassent le monde, moi je ne suis pas contre (...) mais qu'ils s'approprient une place publique comme ça et qu'on n'ait pratiquement plus le droit d'y être, c'est absolument pas possible", confie celle qui avoue au passage n'avoir "pratiquement pas dormi depuis 10 jours".

Certes l'ambiance dérange Véronique Genest, mais ce n'est pas tout puisqu'elle aurait fait les frais des participants. "Moi aussi je me suis fait agresser par des soi-disants organisateurs alors que soi-disant il n'y en pas", révèle-t-elle. Sur la place de la République ? "Oui... non... Il y a un théâtre en bas de chez moi, juste en face... Mais j'ai des témoins. Un mec m'a agressée en me disant que j'étais une populiste ! Je me suis pas fait cracher dessus, précise-t-elle, mais moi, ils ne me font pas peur... Je m'en fous un peu ! Mais, oui, c'est agressif". Elle menace donc d'agir, peut-être en saisissant la justice.

Quelques jours plus tôt, sur Twitter, la comédienne faisait part de son mécontentement. "Comme ils sont tolérants tous ces fascistes de #NuitDebout!", écrivait elle avant de pointer du doigt les "petits bolcheviques de pacotilles".

 
105 commentaires - Véronique Genest : agressée par un manifestant, elle veut renverser Nuit Debout
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]