Vin Diesel, toujours sous le choc de la mort de Paul Walker

Vin Diesel, toujours sous le choc de la mort de Paul Walker

Vin Diesel

A lire aussi

Fabien Gallet

Près de deux ans après la mort de son ami Paul Walker, la douleur est moins vive mais toujours présente chez Vin Diesel. L'acteur, actuellement en pleine promotion du film Le dernier chasseur de sorcières, sorti le 23 octobre 2015, dont il tient le premier rôle, a répondu aux questions du journal Le Parisien. Il s'est confié sur la disparition de celui qui a participé, à ses côtés, au succès de la saga Fast and Furious.

Le 30 novembre 2013, Paul Walker a perdu la vie dans un accident de voiture. Aujourd'hui, Vin Diesel parvient seulement à commencer à surmonter ce drame. "Sa mort, je commence juste à m'en remettre. Chaque matin je me réveillais, et je prenais conscience que Paul n'était plus là", confie l'interprète de Dominic Toretto avec émotion. Car au-delà de l'image du gars bourru, fier et imperturbable qu'il renvoie dans ses films, Vin Diesel reste humain avant tout. "A cause de mon père, de mes enfants, à cause du fait que je suis un personnage public, j'ai dû masquer mon chagrin. Je l'ai enfouie, cette tristesse ! Je me cachais pour pleurer, à l'écart de mes enfants."

Et ce sont notamment ces derniers qui ont aidé l'acteur à sortir de sa torpeur. "J'ai eu ces merveilleux cadeaux qu'on appelle les enfants", explique celui qui, invité sur le plateau du Today Show en mars 2015, confiait avoir rendu hommage à son ami disparu lors de la naissance de son troisième enfant. "Je l'ai appelée Pauline (sa fille ndlr), c'est une manière de le garder en tant que membre de ma famille et une partie de mon monde". Deux ans plus tard, Vin Diesel est conscient que ses enfants lui ont permis d'aller de l'avant : "Ce fut une telle source d'énergie pour moi ! Ça m'a donné la force de remonter la pente. J'ai compris que, finalement, je n'étais pas seul à vivre la perte d'un être cher. C'est un drame universel", estime-t-il.

Plus motivé que jamais, l'acteur explique vouloir désormais "jouer tout, mais pas une chose qui (lui) rappelle ce drame, même si la mort est omniprésente" dans Le Dernier chasseur de sorcières, son premier film depuis le décès de Paul Walker.

 
0 commentaire - Vin Diesel, toujours sous le choc de la mort de Paul Walker
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]